Virgil Van Dijk (Liverpool)
Virgil Van Dijk (Liverpool) dans les bras de Jürgen Klopp | Paul ELLIS / AFP

Mercato : L'Angleterre fait encore sauter la banque, les autres championnats siphonnés

Publié le , modifié le

La Premier League est plus puissante que jamais: forte de ses finances colossales, l'Angleterre a encore une fois siphonné les championnats espagnol, allemand, italien ou français.

Angleterre: la chasse aux talents

Deux défenseurs devenus les plus chers de l'histoire - Virgil Van Dijk à Liverpool (84 M EUR), et Aymeric Laporte à Manchester City (70 M EUR) - et le recrutement d'un des meilleurs buteurs du continent - Pierre-Emerick Aubameyang à Arsenal: "England rules" ("l'Angleterre fait sa loi").  "Aubam" a signé mercredi à Arsenal pour un transfert record chez les "Gunners" de 68 M EUR. Le Gabonais comble ainsi un peu le vide laissé par le départ d'Alexis Sanchez pour Manchester United. Henrikh Mkhitaryan, arrivé dans l'échange avec ManU, retrouve lui son complice du Borussia. Les deux hommes s'affichent ensemble sur les réseaux sociaux. L'arrivée d'"Aubam" a précipité le départ d'Olivier Giroud, à Chelsea, pour devenir la doublure d'Alvaro Morata. Un mouvement qui s'est fait grâce au prêt de Michy Batshuayi... à Dortmund, pour remplacer le Gabonais. Un vrai jeu de chaises musicales ! Côté Tottenham, Lucas s'est engagé jusqu'en 2023. Le PSG, qui avait absolument besoin de vendre pour rester dans les clous du fair-play financier, devrait encaisser 28 millions d'euros (+ 4 M EUR en bonus) pour ce transfert, selon le quotidien L'Equipe. A l'inverse Riyad Mahrez, le joueur de Leicester, n'ira finalement pas à Manchester City. Ouf, il faut dire que les chiffres évoqués - 65 millions de livres - étaient délirants...

Espagne: Coutinho, la prise de guerre

Sans doute le marché d'hiver le plus agité de la décennie au FC Barcelone: le Brésilien Philippe Coutinho est arrivé (160 M EUR bonus compris) pour faire oublier la perte de Neymar. Troisième transfert le plus onéreux de l'histoire! Le Barça a aussi compensé le transfert en Chine de Javier Mascherano avec le Colombien Yerry Mina (12 M EUR). Plusieurs départs ont permis à l'entraîneur Ernesto Valverde de disposer de "l'effectif resserré" espéré: Arda Turan (Istanbul Basaksehir), Deulofeu (Watford) et Rafinha (Inter Milan) ont été prêtés. Janvier a été beaucoup plus calme au Real Madrid, qui n'a strictement rien changé malgré ses déboires sportifs, et à l'Atletico Madrid, qui s'est contenté d'inscrire ses recrues estivales Diego Costa et Vitolo, enfin qualifiés. Parmi les autres opérations marquantes, il faut citer l'Athletic Bilbao, qui a perdu Aymeric Laporte (Manchester City) pour 70 M EUR mais a attiré pour 32 M EUR Iñigo Martinez, défenseur du club rival et voisin de la Real Sociedad. Quant au Français Loïc Rémy, en conflit avec Las Palmas, il a rebondi à Getafe en prêt, alors que Cédric Bakambu a quitté Villarreal pour la Chine en échange d'au moins 40 M EUR.

Aubam laisse la Bundesliga orpheline

"Bonne chance Aubameyang. C'était un plaisir de rivaliser avec toi. Seul un combat sain nous pousse vers l'avant": l'hommage est signé Robert Lewandowski, le buteur du Bayern Munich, qui se tirait la bourre le Gabonais pour le titre de meilleur buteur de Bundesliga. Outre "Aubam", les deux mouvements les plus spectaculaires ont concerné les deux avant-centres qui sont en concurrence pour une place dans la liste des 23 au Mondial-2018, derrière le titulaire probable Timo Werner. Sandro Wagner a quitté son confort d'Hoffenheim pour venir à Munich jouer les doublures de Lewandowski. Le Bayern a versé 13 M EUR pour ce buteur de 31 ans. Mario Gomez, 32 ans, est quant à lui revenu de Wolfsburg vers son club formateur de Stuttgart. Le club le plus actif a été le Borussia Dortmund, qui ne s'est pas contenté de négocier avec Arsenal le départ d'Aubameyang. Deux défenseurs centraux sont partis: Marc Bartra à Séville, en prêt avec option d'achat, et Neven Subotic, parti libre à Saint-Etienne. Pour renforcer sa défense, le club de la Ruhr a engagé l'international suisse de 22 ans Manuel Akanji.

L'Italie et la France limitent la casse

Comme prévu, le marché a été très calme en Italie. Les clubs à l'aise financièrement (Juventus et Naples) avaient peu de besoins. Les autres équipes sont toutes ou presque dans des situations économiques qui leur interdisent d'investir sans vente. Les plus gros mouvements sont dans le sens des départs, avec Emerson qui a quitté l'AS Rome pour Chelsea contre 20 millions d'euros et neuf millions de bonus. Les comptes du club de la capitale sont dans le rouge et il est déjà l'objet de sanctions dans le cadre du fair-play financier. D'autres départs ont d'ailleurs été envisagés sans se concrétiser, comme ceux de Dzeko, Strootman ou Nainggolan. Egalement visée par le fair-play financier, l'Inter s'est fait prêter le défenseur Lisandro Lopez (Benfica) et le milieu Rafinha (Barcelone). Mais Javier Pastore (PSG) ne viendra pas et les Milanais ont prêté Joao Mario à West Ham. Pour le reste, le Genoa a encaissé 20 millions d'euros en laissant partir à Monaco son très jeune prodige Pellegri. Il s'agit de la seule véritable "prise de guerre" de la L1 sur ses rivaux étrangers, alors que même le puissant Paris SG n'a recruté qu'un joueur, libre: Lassana Diarra. Hormis le transfert de Lucas, les plus importants clubs français (PSG, Lyon, Marseille, Monaco) n'ont pas eu de départs majeurs à déplorer.

AFP