James Rodriguez Colombie
James Rodriguez | FELIPE DANA FELIPE DANA / POOL / AFP

Mercato: James Rodriguez irait au Real Madrid "les yeux fermés"

Publié le , modifié le

Un an après son arrivée sur le Rocher pour 45 millions d'euros, James Rodriguez a évoqué ouvertement les rumeurs l'envoyant au Real Madrid lors du mercato estival. Le Colombien, qui fait partie des joueurs retenus pour le Ballon d'Or de la Coupe du monde, a clamé haut et fort son envie de rejoindre les Merengue. Même s'il respectera la décision de l'AS Monaco.

James Rodriguez a fait sensation au Brésil. Auteur de prestations remarquées à la Coupe du monde, allant jusqu'à emmener son pays en quarts, le Colombien (6 buts) voit depuis son nom associé régulièrement au Real Madrid. De façon inattendue, le joueur recruté à prix d'or (45 millions d'euros) par l'AS Monaco l'été dernier s'est fendu d'une déclaration d'amour. "C’est une grande fierté que de savoir qu’un club comme le Real Madrid s’intéresse à moi. Ce serait un rêve que d’arriver dans l’équipe de mes rêves. Si je suis nerveux face à cette possibilité ? Non, je suis tranquille parce que je sais que je peux jouer dans un club comme le Real. J’ai confiance en mon travail et en mes conditions, a-t-il déclaré dans un entretien à Marca samedi. Je crois que c’est le rêve de tout footballeur, et ça a toujours été le mien. Si le destin et Dieu me permettent de le faire, j’en profiterai au maximum. Irais-je au Real les yeux fermés ? Bien sûr, je n’ai qu’une seule réponse à cette question : oui."

S'il se dit ouvert à un départ, le N.10 de la Colombie ne forcera pas la main à Monaco, son club actuel. "Je serais éternellement reconnaissant envers Dmitry Rybolovlev et Vadim Vasilyev, parce qu’ils m’ont donné une opportunité. Monaco est un club qui a un projet sportif important, a-t-il poursuivi. Il est évident que pour moi ce serait un rêve de jouer à Madrid, mais je respecterai toujours mon club, qui aura le dernier mot." Quoiqu'il en soit, par le biais de cette sortie médiatique, James Rodriguez a jeté un pavé dans la mare. Mais, comme il l'a dit, "le Real est un cas à part". Au point qu'il est prêt à risquer son histoire avec Monaco.

Yohan Roblin @yohanroblin