Meilleur joueur UEFA : Griezmann-Ronaldo, le match continue

Meilleur joueur UEFA : Griezmann-Ronaldo, le match continue

Publié le , modifié le

Après la Ligue des Champions et l’Euro 2016, Antoine Griezmann et Cristiano Ronaldo se retrouvent pour une troisième finale. Comme lors des deux premières, c’est le Portugais qui devrait sortir vainqueur et être élu meilleur joueur UEFA de la saison dernière.

Antoine Griezmann va finir par faire des cauchemars de Cristiano Ronaldo. Depuis le printemps, l’attaquant du Real Madrid ne cesse de se mettre sur son chemin. Le Français a beau avoir été élu meilleur joueur de l’Euro 2016 (meilleur buteur avec six buts), c’est bel et bien son adversaire qui est favori pour l’obtention d’un deuxième titre de joueur UEFA de la saison après son doublé, Ligue des Champions-Euro. "Pour être honnête, je ne pensais pas que le Portugal pouvait gagner l'Euro, a commenté CR7 mercredi sur le site de l'UEFA. Mais match après match, j'ai commencé à croire que c'était possible. Et à la fin, c'était mérité pour nous, nous avons joué en équipe et nos joueurs doivent être félicités pour ça".

Le troisième et dernier finaliste de ce prix honorifique, lancé par Michel Platini quand il était président de l'UEFA, est Gareth Bale, équipier de Ronaldo au Real. Mais le Gallois semble partir de trop loin par rapport au Français de l'Atletico Madrid et au Portugais. Bale a lui aussi remporté la C1 aux côtés de Ronaldo, mais s'est arrêté en demi-finale de l'Euro avec le pays de Galles (face à CR7 d'ailleurs). Pas grave, à l'entendre. "Ça a été une saison incroyable: gagner la Ligue des champions et puis aller à l'Euro-2016 et faire ce parcours fantastique avec le pays de Galles. Ce furent deux grands moments dans ma carrière, dans ma vie", a commenté l'ancien joueur de Tottenham, 27 ans, sur le site de l'UEFA.

Un avant goût du Ballon d'Or ?​​

Le sacre annoncé de Ronaldo à Monaco, en marge du tirage au sort de la Ligue des champions, jeudi soir, ne serait que le prélude à un autre couronnement tout aussi probable : son élection au Ballon d'Or qui sera décerné par la Fifa en janvier prochain. L'ancien joueur de Manchester United a déjà trois Ballons d'Or et en vise un 4e. S’il reste évidemment du temps à ses adversaires pour rattraper leur retard, son palmarès parle pour lui. Quand Lionel Messi a échoué en finale de la Copa America et en quarts de finale de la Ligue des Champions, lui triomphait. Idem pour Griezmann qui a néanmoins atteint deux finales. Le panel de journalistes des 55 associations membres de l'UEFA, qui a choisi d'abord 10 finalistes avant de retenir un trio, n'a même classé l'Argentin que 5e, derrière son coéquipier Luis Suarez, meilleur buteur du championnat d'Espagne.

Ronaldo, sacré par l'UEFA en 2014, a donc une belle occasion de rejoindre "la Pulga" au classement européen. Les deux autres joueurs titrés par l'UEFA ont été l'Espagnol Andres Iniesta en 2012 et le Français Franck Ribéry en 2013. L'UEFA a également annoncé ses finalistes pour le trophée de la meilleure joueuse, parmi lesquelles une Française, Amandine Henry, qui a réussi avec l'Olympique lyonnais un triplé (championnat de France, coupe de France, Ligue des Champions) avant de s'engager avec le club américain des Portland Thorns. Les autres finalistes sont Ada Hegerberg, Norvégienne de l'Olympique lyonnais, et l'Allemande Dzsenifer Marozsan, qui évoluait à Francfort lors de la saison 2015-16 mais portera le maillot de l'OL à la rentrée.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot