Megan Rapinoe Ballon d'Or
Megan Rapinoe élue Ballon d'Or féminin 2019 | Jose Breton / NurPhoto

Megan Rapinoe élue Ballon d'Or féminin 2019

Publié le , modifié le

Pour cette deuxième édition du Ballon d’Or féminin, Megan Rapinoe succède à la Norvégienne Ada Hegerberg. A 34 ans, l’Américaine remporte le Graal et termine sa saison en beauté. Engagée et douée, cette forte personnalité est au centre de toutes les attentions depuis la Coupe du monde 2019 en France. Grande favorite pour remporter le trophée, sa récompense est le fruit d’une année riche en événements.

L'année de la consécration

Cheveux courts à la garçonne colorés en rose et personnalité affirmée, Megan Rapinoe s’est construit une image et un nom en cette année 2019. Elle vient de rentrer au panthéon des joueuses de football en remportant le deuxième Ballon d’Or féminin de l’histoire. Ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais, elle rejoint le Reign FC en 2013, club franchisé de la NWSL. Pourtant, c’est en sélection que l’Américaine brille et collectionne les titres. Championne olympique en 2012 à Londres, elle remporte à deux reprises la Coupe du monde avec les Etats-Unis en 2015 et 2019. Mais c’est bien l’édition en France qui la propulse au rang de star mondiale.

Co-capitaine de la formation avec Alex Morgan, l’ancienne lyonnaise termine co-meilleure buteuse de la compétition avec cette dernière (6 buts), les joueuses se partageant le Soulier d’Or. Elle finit même par voler la vedette à sa compatriote grâce à un mental de fer sur le terrain et son look décalé. Megan Rapinoe clôture le Mondial par une belle récompense personnelle : elle est désignée meilleure joueuse de la Coupe du monde 2019 par la FIFA. Pour couronner son année quasi-parfaite, elle remporte le prix The Best de la meilleure joueuse de l’année au mois de septembre.

Joueuse militante et engagée

Au-delà de ses performances sportives, la joueuse évoluant au milieu de terrain est particulièrement connue pour ses prises de positions politiques. Anti-Trump, porte-parole de la communauté LGBT et militante pour l’égalité salariale, Megan Rapinoe n’a pas sa langue dans sa poche. Depuis 3 ans, elle ne chante plus l’hymne américain et a refusé de se rendre à la Maison-Blanche pour fêter la quatrième Coupe du monde pour les Etats-Unis. La jeune femme de 34 ans ne manque jamais une occasion pour partager ses valeurs et sa vision du monde. L'internationale américaine profite de ses discours en public pour dénoncer les inégalités, la misogynie, l'homophobie et le racisme. Une forte personnalité qui explique une partie de sa célébrité.