Maxime Bossis: "l'équipe de France est tout sauf accessoire"

Publié le , modifié le

L'ancien international français Maxime Bossis, invité à Clairefontaine mardi et mercredi, a rappelé aux joueurs de l'équipe de France l'importance du maillot bleu. "J'ai fait un discours rapide en leur disant que l'équipe de France était tout sauf accessoire. Ils jouent tous dans des grands clubs européens mais après tout, l'équipe de France reste le summum", a déclaré Bossis avant le match face à la Biélorussie.

"C'est bien que Laurent Blanc fasse venir de temps en temps quelques anciens. Et contrairement à ce que l'on pense, ils (les joueurs) ne sont pas tous dans leur bulle", a-t-il ajouté.
L'ancien défenseur nantais, qui est resté auprès des joueurs lors de la séance d'entraînement mercredi matin, a également évoqué l'affaire des quotas. "Je pense que c'est une affaire, surtout par rapport à Laurent Blanc, qui a été montée en épingle. Je suis arrivé ici hier (mardi) et j'ai regardé les joueurs qui composaient la sélection et je me suis dit que Laurent Blanc était tout sauf raciste", a ajouté l'ancien défenseur central des Bleus.

"Ce qui prime c'est les qualités sportives. Peut-être qu'on peut revoir les critères de sélections dans les centres de formation, mais les meilleurs seront toujours là", a-t-il estimé. Maxime Bossis, champion d'Europe en 1984 aux cotés de Michel Platini, a par ailleurs confié qu'il était loin de se douter de la dimension qu'allait prendre l'ancien numéro 10.
"Je pensais qu'il n'aurait pas été forcément assez assidu pour occuper des fonctions aussi hautes que celles de président de l'UEFA. En plus d'être doué, il a travaillé dur. C'est une bonne surprise. Maintenant, il est très à l'aise dans son rôle, mais il reste un joueur dans l'âme", a-t-il jugé.