Matches truqués : Le patron d'Olympiakos mis en examen

Matches truqués : Le patron d'Olympiakos mis en examen

Publié le , modifié le

Seize personnes ont été mises en examen dans une vaste enquête judiciaire sur des soupçons de matchs truqués dans le Championnat grec de football.

Si le parquet n'a pas nommément cité les mis en examen, notamment du chef de "participation à une entreprise criminelle", il s'agit, selon cette source, des mêmes que ceux visés par l'enquête préliminaire : par déduction, Evangelos Marinakis, le patron de l'Olympiakos (Le Pirée), club le plus titré de Grèce et actuel deuxième du championnat, en fait partie. Sont également poursuivis des responsables de la fédération grecque de football et des arbitres, dans un dossier où les charges de "mise en place, participation et direction d'organisation criminelle, fraude, tentative d'extorsion criminelle et corruption" ont été retenues.

L'enquête porte sur des manipulations de matchs entre 2011 et 2013, visant à obtenir la montée ou la rétrogradation de certains clubs. Le nom d'Evangelos Maranakis, homme d'affaires, armateur et propriétaire de l'Olympiakos depuis 2010, a déjà déjà cité dans un autre scandale de matches arrangés au cours des années 2010/2011, en cours d'instruction. L'homme a toujours contesté ces accusations. La corruption est endémique dans le football grec et a donné lieu à plusieurs enquêtes judiciaires retentissantes et quelques procès.

AFP