Marseille - Metz, duel d'équipes en forme

Marseille - Metz, duel d'équipes en forme

Publié le , modifié le

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le match entre Marseille (3e du championnat) et Metz (20e), comptant pour la 24e journée de Ligue 1, oppose deux équipes en grande forme. En effet, les Marseillais sont invaincus depuis 7 matches toutes compétitions confondues, et peuvent, en cas de victoire, passer deuxièmes devant Lyon. Tandis que les Messins, eux, restent sur une série de 5 victoires lors des 6 derniers matches de championnat, de quoi donner un peu plus d'intérêt à cette rencontre.

Le contraste est saisissant ! Début décembre, après la 17e journée, le FC Metz semblait destiné à la Ligue 2 avec un total famélique de cinq points, soit 13 de moins que le premier non relégable de l'époque. Aujourd'hui, avec sept points de retard sur le premier non-relégable, Lille, et six sur le barragiste, Troyes, les Grenats sont dans une dynamique positive et recommencent à rêver d'une deuxième saison d'affilée dans l'élite. "J'ai été très surpris, à mon arrivée, de découvrir un groupe, qui n'y croyait quasiment plus, se rappelle Frédéric Hantz. C'est ce qui a fait qu'on a mis du temps à avoir des résultats. Mes quatre premiers matches à Metz, c'est trois défaites et un nul pour aucun but marqué. En 21 ans de carrière, je crois que mes équipes n'ont pas passé quatre matches sans inscrire un but. Le traumatisme était profond. Mais j'ai gardé mon cap de travail." 
 

Un travail qui commence à payer, puisque les derniers matches avant la trêve ont complètement changé la donne. Les Lorrains ont enchaîné deux victoires consécutives, à Montpellier (3-1) et dans le derby face à Strasbourg (3-0). Des victoires qui ont redonner confiance aux coéquipiers de Renaud Cohade, à l'image de Kawashima et de Nolan Roux, qui flambe depuis un mois avec six buts lors des sept derniers matches. 

 Morgan Sanson : "sur les dix-huit derniers matches, nous n'avons perdu qu'une fois, cette stat-là résume tout." 

Côté marseillais, tout va bien.  Dans sa lutte au podium avec Lyon et Monaco, l'OM a l'avantage d'être régulier face aux équipes hiérarchiquement inférieures. Car même sans battre Monaco, le week-end dernier, et en ayant perdu à Louis II et à Lyon, les Olympiens peuvent se targuer d'avoir accumulé les succès face aux équipes de bas de classement, avec pour seul accident le 1-1 concédé devant Angers, en Août dernier.

 "Je pense que c'est ce qui fait notre force sur les derniers mois : nous arrivons à tous nous motiver, que ce soit contre la lanterne rouge ou contre une équipe du haut du tableau, confesse Morgan Sanson. Nous jouons de la même façon, à cent pour cent, et on voit que nous sommes réguliers, sur les dix-huit derniers matches, nous n'avons perdu qu'une fois, cette stat-là résume tout."

"On sait qu'on reçoit la lanterne rouge et qu'on se doit de prendre trois points, renchérit Rudi Garcia. Il faut faire comme on fait depuis le début de la saison, jouer au maximum de nos possibilités car Metz est sur une grosse dynamique et est en train de retrouver une âme". "On a vu avec Bordeaux - Lyon, le week-end dernier que rien n'était joué d'avance, ajoute Morgan Sanson. Rien n'est fait, les points ne tomberont pas du ciel, il faudra aller les chercher." Voilà de quoi garantir un beau match. 

Alexis Ibohn @AlexisIbohn