Diawara Lucho Marseille 102010
Diawara et Lucho fêtent la victoire | AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Marseille à la croisée des chemins

Publié le , modifié le

Privé de match de championnat ce week-end pour cause de pluie, l'Olympique de Marseille se rend ce soir en Slovaquie pour s'imposer sur le terrain de Zilina. La plus petite équipe de ce groupe F avait bien résisté au Vélodrome voici 15 jours (1-0), et pourrait encore poser des problèmes à des Olympiens condamnés à gagner. Peu importe la manière, la victoire est obligatoire pour revenir sur le Spartak, qui devrait logiquement s'incliner à Chelsea dans le même temps.

Pour avoir perdu à domicile son match inaugural contre le Spartak, Marseille continue à courir après son retard. Dans cette course à la qualification, Chelsea semble inatteignable, Zilina paraît trop léger pour y prétendre, la deuxième place se joue donc entre le Spartak et Marseille. A condition évidemment de respecter son tableau de marche, et donc de faire le plein de points contre les Slovaques. Or, le match aller au stade Vélodrome n'a pas montré une si grande différence. Si la victoire était au bout du chemin grâce à un but de Diawara, l'OM a été poussif.

Pour ce match retour, Didier Deschamps peut compter sur des joueurs bien reposés après un week-end sans match à cause de la pluie. Mais l'entraîneur pointe du doigt un inconvénient à cette situation, car "des joueurs que j'avais mis au repos à Guingamp ont eu dix jours sans jouer (Gignac, Azpilicueta, Heinze, Valbuena...), ce qui n'est pas forcément une très bonne chose non plus, car on a tendance à perdre un peu le rythme". Ce ne sera pas le cas de leurs adversaires, qui ont bien joué vendredi dernier et ont fait match nul (3-3). De ce résultat pure, on ne retient pas grand-chose, hormis le triplé inscrit par Tomas Ovarec. L'attaquant international de 30 ans n'était que remplaçant au match aller, et sa titularisation ne fait aucun doute. D'autant plus que le technicien slovaque, Pavel Hapal, a de grandes ambitions: "Mercredi, je ne penserai qu'à une victoire, bien sûr", a-t-il lancé. Les Olympiens sont prévenus, et leur entraîneur en remet une couche pour bien les mettre en garde: "Zilina jouera à domicile, tout dépendra de ce que nous mettrons dans ce match. Il ne faut pas penser que c'est déjà fait face à une équipe qui est à la recherche de ses premiers points et qui joue la qualification en Ligue Europa. C'est une équipe joueuse, qui marque beaucoup de buts mais en prend aussi".

Si les Marseillais sont condamnés au sans-faute pour espérer se sortir de ce groupe par la grande porte, ils doivent garder un oeil sur le Spartak Moscou. "On doit gagner pour continuer à espérer, notre tableau de marche demande six points contre Zilina, avant d'espérer que Chelsea ne batte Moscou pour nous relancer", reconnaît Didier Deschamps. Vaincus à domicile par les Blues, les Moscovites se rendent cette fois à Stamford Bridge sans se faire beaucoup d'illusions. Comme toutes les autres équipes du groupe, affronter l'équipe de Carlo Ancelotti doit se conclure par une défaite. Le leader de la Premier League, avec déjà cinq longueurs d'avance sur les Gunners, n'a connu la défaite qu'une seule fois cette saison, et elle remonte au 25e septembre à Manchester City, et qu'un seul match nul, à Aston Villa le 16 octobre. Bien évidemment, certains pourront toujours noter qu'après 502 minutes sans prendre de buts, les Blues en ont encaissé un ce week-end à Blackburn, mais ils ont encore gagné (2-1). C'est donc une véritable machine à gagner qu'affronte le Spartak, qui s'avance en victime. A moins d'un miracle, qui ne ferait pas du tout les affaires de l'OM ce soir, qui ne peut pas se permettre d'avoir déjà la tête au choc contre le PSG dimanche en championnat.