Maradona Argentine joie 27062010
Diego Maradona | AFP - DANIEL GARCIA

Maradona entraîneur à Dubaï

Publié le , modifié le

Diego Maradona a signé un contrat de deux ans en faveur d'Al-Wasl, un club de Dubaï. L'Argentin, sans club depuis qu'il a quitté ses fonctions de sélectionneur national après l'échec du Mondial 2010, rebondit donc au pays de l'or noir où il bénéficiera d'une rémunération, même si le montant de son engagement n'a pas été précisé, "à la hauteur de la célébrité de la star du football".

En contact avancé depuis plusieurs jours avec Al-Wasl, Diego Maradona s'est finalement laissé convaincre par les dirigeants du club de Dubaï. Pas question ici d'ironiser sur "le challenge sportif", ce sont bien sûr les pétro-dollars qui ont su trouver grâce aux yeux du "Pibe de Oro". M. Ben Bayatt, le vice-président du club, n'a toutefois pas révélé le montant du contrat qui, a-t-il dit, "est à  la hauteur de la célébrité de la star du football".

L'ex-star et sélectionneur du football argentin, 50 ans, a effectué le  week-end une visite à Dubaï où il a rencontré dimanche soir les joueurs et les  dirigeants d'Al-Wasl et inspecté les installations sportives du club, selon le  communiqué. La présence de Diego Maradona "illustre la vision du club qui aspire à  instaurer des normes sans précédent pour le sport" aux Emirats et dans la  région du Golfe, a ensuite indiqué M. Ben Bayatt.

Al-Wasl, qui avait limogé en mars le Brésilien Sergio Farias pour mauvais  résultats, est actuellement 4e du championnat de football des Emirats arabes  unis avec 27 points, à 16 points d'Al-Jazira, très proche du titre. Le club Al-Wasl a remporté plusieurs fois le championnat et la Coupe de la  fédération des Emirats, et décroché la Gulf Champion League en 2009/2010. A charge pour Diego Armando Maradona de lui permettre de se développer encore plus. Meneur d'hommes incontestable et incontesté, l'Argentin fait beaucoup moins l'unanimité quant à ses compétences tactiques, comme l'a démontré sa piètre expérience à la tête de la sélection nationale (élimination en quart de finale de la Coupe du monde contre l'Allemagne) et le licenciement qui a suivi.

Julien Lamotte