joie Manchester United bis 07 2010
La joie de joueurs de Manchester United | AFP - Bob Levey

Manchester United débloque son compteur

Publié le , modifié le

Les Red Devils ont entamé l'exercice 2010-2011 de la plus belle des manières en dominant leur rival de Chelsea lors du Community Shield. Un remake de la finale de la saison passée qui a tourné à l'avantage des joueurs de Ferguson, (3-1), grâce à des réalisations d'Antonio Valencia, Javier Hernandez et Dimitar Berbatov. Manchester United décroche son 18e Community Shield.

L'affiche avait de quoi faire rêver. Chelsea, champion d'Angleterre, rencontrait Manchester United, vainqueur de la Coupe, dans le mythique stade de Wembley. Presqu'une routine puisque les deux équipes se partagent le trophée depuis 2007. Mais début de saison oblige, les deux clubs ont offert une prestation médiocre. Manque de rythme et peu de fluidité, les formations les plus en vue pour le titre ont tardé à entrer dans le match. A une semaine de la reprise de la Premier League, le match a tout de même donné une indication : les Blues sont à la traîne physiquement. Chahutés pendant toute la première mi-temps, les Londoniens sont passés tout près d'encaisser un premier but à la 18e minute. Malheureusement pour les Mancuniens, Wayne Roney croisait trop sa frappe du droit.

Une première alerte qui ne fit pas pour autant réagir les champions en titre. Conséquence directe : les Reds Devils accentuèrent encore leur emprise sur le match et trouvèrent la solution à la 41e minute. Antonio Valencia, sur un service de Rooney plantait Hilàrio à bout portant (1-0). L'attaquant de Man U profitait au passage du laxisme d'Ashley Cole pour se retrouver seul face au but. A la mi-temps, Chelsea rejoignait les vestiaires avec un déficit au score. Une demi-surprise, tant les Londoniens avaient été décevants en matchs de préparation. 4 rencontres, une victoire contre Crystal Palace (1-0) et trois défaites de suite contre l'Ajax Amsterdam (3-1), Francfort (2-1) et Hambourg (2-1).

Dos au mur pour conserver leur trophée, les Blues allaient avoir une réaction d'orgueil. A la 50e min, Florent Malouda passait tout près de remettre les deux équipes à égalité mais sa frappe instantanée du gauche manquait le cadre de peu. De plus en plus entreprenant, Chelsea se donnait toutes les chances avec l'entrée sur le terrain de sa star, Didier Drogba à la 60e minute. L'attaquant ivoirien se mit rapidement en action pour servir un ballon quasi-décisif à Florent Malouda dans la surface. Chelsea combattif, ne parvenait pas à recoller au score.
En manque de réussite offensive, la défense des Blues pris une nouvelle fois l'eau en fin de match. A la 76e min, c'était le jeune Mexicain Javier Hernandez, rentré à la mi-temps à la place de Rooney, qui permettait à son équipe de faire le break (2-0). Déjà auteur de trois buts en trois matchs, la nouvelle recrue de Sir Ferguson frappait une nouvelle fois d'une semi-reprise "chanceuse" sur une offrande de Valencia.

Alors que Chelsea paraissait avoir sombré définitivement avec ce deuxième but, Daniel Sturridge sonna la révolte à la 82e min. Malheureusement pour lui, son face à face avec Van der Sar tournait à l'avantage du Néerlandais. Tant pis, l'Anglais ne se décourageait pas. Quelques secondes plus tard, il se rachetait en sollicitant le portier mancunien d'une nouvelle frappe du gauche. Son ballon repoussé, était repris victorieusement par Salomon Kalou. A dix minutes du terme de la rencontre, Chelsea allait enflammé le stade, multipliant les occasions et profitant du vent de panique parcourant la défense des Red Devils.
Mais en fin de match, Dimitar Berbatov anéantissait tous les espoirs de retour londonien. Sur une louche de Nani, le Bulgare trompait une troisième fois Hilàrio d'un lob millimétré (90e+3, 3-0). Manchester United remporte ainsi le 18e Community Shield de son histoire. De quoi engranger encore un peu de confiance avant la reprise du championnat.

Les déclarations :

Sir Alex Ferguson (manageur de Manchester United): "Je suis très heureux parce qu'à part la belle victoire on a donné du temps de jeu à beaucoup de joueurs comme Rooney et Park. Ils avaient besoin de jouer. Il y a d'autres points positifs. Rooney, notamment, a donné un ballon exceptionnel à Valencia sur le premier but et Scholes a montré qu'il était un phénomène à presque 36 ans. Ce succès est important pour débuter la saison. Je suis content de mon effectif, je n'ai pas besoin de le renforcer. Et si nous n'avons pas trop de blessures, nous aurons de bonnes chances de remporter le titre."

Carlo Ancelotti (manageur de Chelsea): "On a perdu quatre matches de suite maintenant. On a beaucoup travaillé en pré-saison mais c'est difficile quand vous récupérez vos joueurs au compte-gouttes et peu de temps avant le début de la saison. On est forcément déçu par cette défaite. Ce n'est pas bon pour nous de perdre mais il faut penser au prochain match, en Premier League samedi. Je ne suis pas inquiet. Nous devons nous améliorer et mieux garder le ballon. Aujourd'hui, Manchester United a mieux joué que nous et mérite sa victoire."