Rooney Manchester Malouda Chelsea 042011
Rooney (Manchester united) et Malouda (Chelsea) | AFP - ANDREW YATES

Manchester ne se désunit pas

Publié le , modifié le

Déjà vainqueur au match aller à Chelsea (0-1), Manchester United a validé son ticket pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Mis sur orbite par un but de l'inévitable Hernandez, les Red Devils ne se sont pas affolés quand Drogba a égalisé et ont repris aussitôt l'avantage (2-1). Pour les Blues, c'est le dernier espoir d'accrocher un titre cette saison qui s'envole...

Manchester United aura joué à se faire peur pendant une minute. Alors que les Red Devils mènent 1-0 depuis la 43e minute et qu’ils s’acheminent tranquillement vers une qualification aisée face à des Londoniens très décevants, ces derniers égalisent par un Drogba héroïque à moins d’un quart d’heure de la fin. Le quart de finale est alors relancé pendant… quelques secondes. La riposte de M.U est en effet aussi brutale que rapide. Sur l’engagement, Hernandez trouve Park au second poteau, le Coréen ne se pose pas de question et, d’une frappe en force, redonne l’avantage aux siens. Chelsea ne se relèvera pas d’une telle gifle. Et Manchester envoie un signal fort à toute l’Europe : l’équipe de Ferguson possède une force de caractère impressionnante ! L'Inter Milan, ou plus sûrement Schalke 04, qui l'a emporté en Italie 2-5 lors du match aller de l'autre quart de finale, sont prévenus !

Hernandez-Torres, trajectoires opposées

Sans jamais vraiment trembler, Manchester United laisse bien quelques motifs d’espoir aux Blues dans les premières minutes de ce match retour. Le temps pour Anelka et Lampard de placer quelques banderilles dans le cou du taureau mancunien puis celui-ci s’est enfin décidé à charger. La puissance de M.U n’a alors rien à voir avec celle d’une équipe de Chelsea qui manque cruellement d’allant et d’inspiration à l’image de Fernando Torres qui a traversé la première période comme une ombre. Logiquement, après un premier but refusé pour un hors-jeu limite, c’est « Chicharito » Hernandez qui ouvre le score à bout portant après un travail somptueux du toujours génial Giggs sur le côté droit (1-0, 43e). L’affaire est pliée, ou presque.

La seconde période ronronne tranquillement, avec des Red Devils parfaitement maîtres de leur sujet et seulement troublés par l’entrée en jeu de Didier Drogba, autrement plus incisif que Torres. Pour ne rien arranger, Ramires est exclu côté londonien à la 70e minute... Mais Drogba va pourtant réaliser l’impensable en égalisant grâce à un enchaînement contrôle poitrine-frappe croisée dont l’Ivoirien a le secret et relancer alors les siens vers les demi-finales. Il suffit alors aux partenaires d’Anelka (sorti en 2e période en refusant de serrer la main de son entraîneur) de marquer un but. Les hommes d’Ancelotti y auront cru quelques secondes… Distancés en championnat et désormais éliminés de toutes les coupes, les Blues ont rarement aussi bien porté leur nom.

Déclarations :

Ryan Giggs (milieu de terrain de Manchester United): "Chelsea nous a livré un grand match. Nous nous attendions à ce qu'ils viennent nous chercher. Ils avaient besoin de marquer. Nous aussi, nous savions qu'il nous fallait marquer si nous voulions nous ôter de la pression. Je pense que nous avons mérité (la victoire). Nous avons bien joué, nous avions un bon plan de jeu et nous nous y sommes tenus. Nous avons marqué deux superbes buts. Le second est venu exactement au bon moment, juste après leur but à eux. De marquer de nouveau aussi vite, ça les a mis KO."

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United):
"Nous avons très bien joué contre une très bonne équipe. Chelsea a joué un grand rôle dans le match de ce soir. Je crois que nous avons été les meilleurs. Certains ont fait de superbes performances: Park, Chicharito (Hernandez). Tout le monde a été à la hauteur."

Julien Lamotte