Manchester United
Ashley Young, Wayne Rooney, Danny Welbeck et Chicharito, le cocktail gagnant des Red Devils | AFP - DUANE BURLESON

Manchester est prêt, l'Inter aussi, le Real pas encore

Publié le , modifié le

Manchester United s'est hissé en finale du tournoi estival et amical qui se tient actuellement aux Etats-Unis, l'International Champions Cup, en dominant 3-1 le Real Madrid. Les Mancuniens affronteront un autre club de Premier League, Liverpool qui lui a dominé le Milan AC 2-0. L'autre club de Milan, l'Inter a lui battu l'AS Rome également sur ce score de 2-0. Retour sur ces matches amicaux.

Manchester-Real Madrid : les Red Devils semblent prêts

3-1 pour Manchester United

C'était l'affiche de prestige ce samedi aux Etats-Unis. Le Real défiait Manchester United. Et comme ses deux précédents matches, il s'est terminé par une défaite pour le Real Madrid. Après ses revers contre l'Inter Milan et la Roma, le Real a sombré contre des Mancuniens déjà bien rôdés autour de leur duo espagnol Herrera-Mata. Si ni l'un, ni l'autre n'ont marqué, ils ont été les inspirateurs du jeu avec Wayne Rooney. Ils ont laissé le soin à Ashley Young, auteur d'un doublé, et Chicharito Hernandez d'alimenter la marque. Du côté merengue, Carlo Ancelotti a pu constater qu'Iker Casillas n'était pas encore au top de sa forme (mauvais placement sur le deuxième et sortie hasardeuse sur le troisième), au contraire de Gareth Bale qui a réduit la marque sur penalty. Cristiano Ronaldo, qui ne devait pas entrer en jeu en raison d'une blessure à un genou, a joué un quart d'heure sans que cela change grand-chose. A dix jours de la Supercoupe d'Europe, le Real a encore du travail.

Liverpool-AC Milan : Milan loin du compte

2-0 pour Liverpool

Comme le Real, le Milan de Pippo Inzaghi a perdu tous ses matches de préparation. Seul mince motif de satisfaction, la défense milanaise n'a pas sombré comme lors des deux premières rencontres (8 buts encaissés au total) et n'a encaissé que deux buts face à Liverpool. Toutefois, les Rossoneri affichent d'inquiétants signes de fébrilité à l'image de cette perte de balle de Mickael Essien à 30 mètres de ses buts qui a amené l'ouverture du score de Joe Allen. En toute fin de rencontre, le jeune Espagnol Suso (20 ans) a clôt la marque d'une frappe du gauche à l'entrée de la surface. Ce succès permet aux hommes de Brendan Rodgers d'affronter Manchester United en finale pour un avant-goût de Premier League à 15 jours de la reprise du championnat anglais.

AS Rome-Inter Milan : Vidic déjà adopté

2-0 pour l'Inter Milan

Nemanja Vidic ne foulera plus les pelouses anglaises tous les week-end mais il n'a pas tardé à se faire une place au sein de la défense de l'Inter Milan. Le Serbe a inscrit son premier but sur ses nouvelles couleurs de la tête lors de la rencontre face à l'AS Rome sur un coup-franc tiré par un joueur prêté par la Roma, le Brésilien Dodo. Les hommes de Walter Mazzarri ont fait le break à 20 minutes de la fin par l'intermédiaire du Japonais Nagatomo. Côté romain, après la défaite face à Manchester en ouverture (3-2) et le succès étriqué contre le Real (1-0), cette tournée américaine se termine par un nouveau revers. Le vice-champion d'Italie entraîné par Rudy Garcia est encore en rodage.

Manchester City-Olympiakos : Diamantakos en vedette

2-2, l'Olympiakos s'impose aux tirs au but 5-4

Le champion d'Angleterre n'a pas su gérer sa rencontre face à l'Olympiakos. Par deux fois grâce à Jovetic et Kolarov, Manchester City a mené au score. Mais par deux fois, la défense des Citizens a laissé le jeune attaquant grec Dimitrios Diamantakos. A 21 ans, ce dernier a fait souffrir Micah Richards et l'arrière-garde mancunienne. La soirée du défenseur britannique a ensuite viré au fiasco puisque c'est lui qui a raté le penalty offrant la victoire à l'Olympiakos. Le carton contre le Milan AC (5-1) aura été le seul feu d'artifice des Citizens aux Etats-Unis même si Pellegrini a pu constater que le Montenegrin Stefan Jovetic était en forme avec 5 buts en trois rencontres dont deux doublés.