Chicharito Hernandez (Manchester United)
Chicharito Hernandez (Manchester United) | AFP - ANDREW YATES

Manchester élimine Marseille

Publié le , modifié le

Manchester United s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant l'Olympique de Marseille (2-1) à Old Trafford après le match nul vierge de l'aller. Les Phocéens se sont procurés quelques belles occasions mais le réalisme était anglais. Hernandez (5e et 76e) a permis aux Red Devils, moyens mais efficaces, de mener 2-0 avant que l'OM, courageux mais pas assez entreprenant, réduise le score à la 83e (Brown csc).

Sans Nemanja Vidic, la tour de contrôle de derrière, encore convalescent, mais avec Nani titulaire, Manchester United tentait d'entrée de mettre la pression sur la défense olympienne. Et les Red Devils trouvaient la faille dès leur première grosse occasion: Giggs héritait du ballon alors qu'il était seul sur l'aile gauche. Le Gallois alertait Rooney lancé dans la surface et l'attaquant anglais centrait parfaitement pour Chicharito Hernandez qui avait échappé à la vigilance d'Heinze et poussait le cuir dans le but vide (1-0, 5e). Dans la foulée, André Pierre Gignac enlevait trop son tir du plat du pied alors qu'il se présentait seul face à Van der Sar. Au quart d'heure, Evra mettait une bonne semelle à Lucho Gonzalez mais Monsieur Velasco Carballo ne sortait pas le carton jaune qui s'imposait. Cela dénotait en tous cas une agressivité qui manquait clairement aux Marseillais dans l'attaque du ballon. Pour une charge sur Heinze, Hernandez écopait d'un avertissement logique (20e). Puis Nani tirait au but, sans danger pour Mandanda (29e).

La partie se déroulait sur un faux rythme qui faisait le jeu des Mancuniens, capables d'accélérer à tout moment. A la 36e minute, l'OM se procurait sa deuxième très grosse occasion sur un corner. Taïwo centrait pour Diawara qui plaçait sa tête à côté alors qu'il avait devancé toute l'arrière garde rouge. Dans la minute suivante, Rafael remplaçait O'Shea, blessé. Avant que Cheyrou n'oblige Van der Sar à une belle parade sur un tir de 25 mètres. Alex Ferguson réclamait ensuite un penalty pour une faute de Taïwo sur Chicharito mais l'arbitre ne bronchait pas, à raison puisque l'attaquant mexicain avait en fait buté sur le pied du Nigérian. Juste avant la pause, Loïc Rémy reprenait de volée dans la surface un ballon mal dégagé mais ça partait dans les tribunes. Les deux formations regagnaient les vestiaires sur ce court avantage anglais.

Cheyrou manque l'égalisation

Dès l'entame de la seconde période, Patrice Evra séchait Loïc Rémy mais l'arbitre ne sifflait que coup franc. L'international tricolore aurait mérité un carton jaune comme pour sa semelle sur Lucho en début de rencontre… Les Phocéens connaissaient les données du problème: marquer un but sans en prendre un pour créer l'exploit. United laissait clairement le ballon aux hommes de Didier Deschamps afin de mieux contrer. Cela ne durait pas longtemps et MU reprenait l'ascendant dans le jeu, Heinze étant contraint de sauver in extremis un ballon de but devant Rooney (57e). A l'heure de jeu, Valencia remplaçait Nani, pas très en jambes. Rémy, en bonne position, choisissait ensuite la mauvaise solution, le dribble et le centre –capté par Van der Sar- au lieu de tirer (68e).

Marseille tentait d'égaliser mais aucune grosse occasion n'intervenait. Jusqu'à un quart d'heure de la fin où le match basculait. 74e minute: Rémy adressait un centre tendu à Cheyrou qui voyait son tir trop mou capté par Van der Sar. 75e minute: alerté par Valencia, Giggs débordait côté droit et centrait pour Hernandez à la limite du hors-jeu. Le "petit pois" marquait à bout portant le but qui assurait la qualification des siens (2-0). Malgré un tir de Fanni et une tête de Cheyrou, l'OM ne parvenait pas à inscrire un but. Jusqu'à ce qu'un corner anodin ne remette Marseille dans le match. Wes Brown, pressé par Heinze, trompait son propre gardien de la tête (2-1, 83e). Les supporters olympiens exultaient et poussaient leur équipe. Mais le triple vainqueur de l'épreuve faisait parler son expérience pour tenir ce résultat si précieux. Marseille peut avoir des regrets. Mais quand on se contente du 0-0 au stade Vélodrome...

Manchester United, triple vainqueur de la C1 (1968, 1999 et 2008), peut encore rêver -comme en 1999- d'un triplé Ligue des champions-Coupe-Championnat cette saison: leaders de la Premier League, les hommes d'Alex Ferguson sont également qualifiés pour les demi-finales de la Cup. Les joueurs de Didier Deschamps devront eux désormais se concentrer sur la finale de la Coupe de la Ligue et le Championnat (ils sont 4e), avec notamment la réception dimanche du Paris SG pour le Clasico de la Ligue 1.

Réactions

Didier Deschamps (Entraîneur  de Marseille - au micro de TF1) : "Il y avait la place avec les occasions qu'on  a eues. Le but est arrivé alors qu'ils menaient 2 à 0, forcément c'était  compliqué. Mais j'ai des regrets par rapport à ce que Manchester (United) a  fait. Sans développer toujours un bon jeu, ils ont peu d'occasions mais bon ils  ont de grands joueurs devant et ça fait la différence. Nous on s'en est créées.  Mais voilà l'habitude, l'expérience de ce niveau là, enchaîner les matches pour  être un peu plus coutumier de ces rencontres. Même s'il y avait des absents en  face, sur le plan offensif il y avait quand même du très haut niveau."

Wayne Rooney (attaquant de  Manchester United): "Je suis ravi d'être en quarts de finale. Nous savions que  Marseille était une équipe très physique et très puissante. Je pense que nous  méritons la victoire. Ils ont mis de bonnes balles dans la surface, ce qui nous  a rendu la vie difficile, mais nous avons bien défendu sur la fin pour  décrocher la victoire dont nous avions besoin. Notre plan était d'attaquer en  première mi-temps pour marquer au moins un but, voire deux. Nous n'avons pas eu  de chance de concéder ce but contre notre camp. Nous avons bien tenu à la fin.  Si on veut gagner la compétition il faut battre tout le monde. Nous serons  confiants quel que soit l'adversaire au prochain tour."

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United): "C'était énervant car nous n'avons pas arrêté de perdre des joueurs,  ce qui a beaucoup affecté l'équilibre de l'équipe. Nous étions assez à l'aise  et puis O'Shea a dû sortir, Rafael a dû sortir. Le problème pour nous c'était  la taille, car les Marseillais sont très bons sur les coups de pied arrêtés.  Les joueurs ont été très sollicités ces derniers temps: un match à l'extérieur  à Chelsea, un match de FA Cup contre Arsenal et ce soir, c'est beaucoup. La  collaboration entre Hernandez et Rooney est en train de bien se développer.  Rooney est rapide avec la balle et Hernandez a d'excellents mouvements. En  défense, il y a eu des problèmes de compréhension entre les joueurs. L'absence  de Vidic et Ferdinand nous a mis sous pression car les autres, Fabio, Rafael,  Smalling, sont de jeunes joueurs. Pour  le tirage au sort, on prendra ce qu'on  nous donnera. Tous les ans, on dit qu'on veut ceci ou cela et finalement on n'a  jamais ce qu'on souhaite."