Lyon avenir
L'immense déception d'Alexandre Lacazette, le visage enfoui dans son maillot, après l'élimination de l'Olympique Lyonnais en demi-finales de la Ligue Europa face à l'Ajax Amsterdam (1-4, 3-1). | Jeff Pachoud / AFP

A Lyon, une page semble se tourner avec des cadres sur le départ

Publié le , modifié le

L'élimination de l'OL en demi-finales de la Ligue Europa face à l'Ajax Amsterdam (1-4, 3-1) a probablement marqué la fin d'une génération pour le club lyonnais. Si les Gones doivent s'assurer de terminer à la 4e place de la Ligue 1, l'essentiel de leur saison semble désormais derrière eux. Il est donc temps de se pencher sur l'avenir de certains cadres de l'effectif qui semble s'inscrire de plus en plus loin de la capitale des Gaules...

Alexandre Lacazette : Jamais aussi proche de l'Atletico Madrid

Avec 125 buts en 273 matchs professionnels pour son club formateur, Alexandre Lacazette est indéniablement le joueur le plus important de l'Olympique Lyonnais sur ces 4 dernières saisons. Il ne fait aucun doute que, si son départ se produit cet été, l'OL accusera forcément le coup. Cette demi-finale retour de Ligue Europa contre l'Ajax Amsterdam pourrait bien avoir été le dernier grand match disputé par le leader d'attaque des Gones. A 25 ans, l'avant-centre n'a jamais semblé aussi proche de quitter Lyon. Pour quelle destination ? Selon de nombreux médias, le joueur a fait de l'Atletico de Madrid sa priorité, et vice-versa. Seule l'interdiction de recrutement que la FIFA a infligée au club madrilène pourrait faire valoir de frein dans ce dossier... 

Corentin Tolisso : La traversée des Alpes

Juventus Turin ou Inter Milan ? Le futur de Corentin Tolisso devrait s'écrire en Italie, à en croire les intérêts répétés des deux clubs italiens. En ce qui concerne la Juve, l'option paraît idéale pour le milieu de terrain de 22 ans, désireux de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Mais l'Inter Milan ne cesse d'insister pour attirer Tolisso dans ses filets ! D'après l'édition du jour de La Gazzetta dello Sport, les nouveaux propriétaires chinois du club milanais souhaiteraient enrôler un entraîneur de renom avec de jeunes joueurs prometteurs pour retrouver les sommets dès l'an prochain. Reste à savoir si le président lyonnais, Jean-Michel Aulas, est prêt à se séparer de ses deux meilleurs joueurs (Lacazette et Tolisso) en un seul été...    

Maxime Gonalons : Un capitaine qui s'interroge

"Il me faudra des garanties sur l’avenir. Il y aura des discussions. On se mettra autour d’une table comme on l’a toujours fait. Ce seront des négociations importantes. Je ne veux pas rester à Lyon si les ambitions sont à la baisse. Et on trouvera la meilleure solution. J’ai besoin d’avoir des ambitions en face de moi." Maxime Gonalons est un capitaine en quête de réponses. Lui aussi formé au club et international français (comme Lacazette et Tolisso), le joueur sait qu'à 28 ans il entre dans un moment clé de sa carrière. Sous contrat jusqu'en juin 2018, Gonalons a tout de même tenu à préciser qu'il est "bien à Lyon" et qu'il se voit "complètement lyonnais à la reprise". Malgré tout, cette déclaration n'a pas fait plaisir à son président qui n'a pas manqué de le recadrer publiquement. Pas de quoi envisager l'avenir avec sérénité...

Rachid Ghezzal : Libre dans 2 semaines...ou bientôt prolongé ?

Son cas est peut-être le plus symbolique. Même si Rachid Ghezzal n'est pas un titulaire indiscutable dans l'esprit de l'entraîneur de l'OLBruno Génésio, son départ, qui semblait acté, sonnait comme une erreur dans la politique sportive du club lyonnais. Et pour cause : l'international algérien sera libre le 1er juin prochain et pourra s'engager où il le souhaite, sans que son club formateur ne touche un seul centime... Plutôt regrettable pour un ailier auteur de 14 buts et 13 passes décisives sur les deux dernières saisons. Ghezzal avait notamment contribué à la remontée de Lyon pour rafler la deuxième place du Championnat à l'AS Monaco lors du dernier exercice. Si la récente arrivée du Néerlandais Memphis Depay, au cours du mercato hivernal, pallie numériquement le départ de Ghezzal, perdre un joueur libre d'à peine 25 ans n'est pas un signe encourageant pour la jeunesse lyonnaise... C'est pourquoi, Lyon semble désormais prêt à prolonger son protégé, qui n'attire pas non plus franchement sur le marché des transferts. Un vrai casse-tête !  

Un entraîneur fragilisé ? 

En plus de toutes ces questions entourant l'effectif des Gones, la situation de Bruno Génésio n'est pas non plus complètement claire. Sous contrat jusqu'en juin 2019, l'entraîneur de 50 ans était assuré de conserver son poste en cas de qualification pour la finale de la Ligue Europa​. L'élimination en demi-finales de l'épreuve pose donc un doute sur sa crédibilité et sa capacité à mener à bien le projet lyonnais. Si L'Equipe annonce, dans son édition du jour, que des profils comme Jocelyn Gourvennec (Bordeaux) et Laurent Blanc (libre) seraient susceptibles d'intéresser les décideurs de l'OL, Bruno Génésio garde pour l'heure la confiance et l'estime de Jean-Michel Aulas. Plus qu'un détail...

Fabien Mariaux