Lyon Lovren
Lovren a perdu de vue le ballon | KRAAK / ANP / AFP

Lyon à quitte ou double

Publié le , modifié le

Lyon, habitué des 8es de finale de la Ligue des champions depuis 2003-2004, doit impérativement s'imposer à Gerland face à l'Ajax Amsterdam, mardi lors de la 5e journée, pour ravir la 2e place du groupe D à son adversaire, et espérer se qualifier pour la deuxième phase. Après le score vierge de l'aller, l'OL doit en tous cas éviter d'encaisser un but (un 1-1 ou un 2-2 serait néfaste). Le Real reçoit le Dinamo Zagreb dans l'autre match.

La donne est simple. L'OL doit gagner ses deux dernières rencontres pour être assuré de la  qualification. Or, le club rhodanien qui a, depuis début octobre, perdu six de ses neuf  derniers matches dont les trois derniers, toutes compétitions confondues,  n'affiche pas un sentiment de confiance et seules quatre équipes, dont l'Ajax,  n'ont pas pu marquer contre l'OL en 21 matches officiels. L'entraîneur de Lyon, Rémi Garde , a e stiméque "la meilleure solution était de gagner" afin d'éviter les calculs compliqués en cas de 0-0. Tout autre score de parité éliminerait l'OL, comme une défaite.

Garde  : "La meilleure solution est de gagner"

Q: Quelles leçons avez-vous tiré du match aller ?
R: "Nous avons eu la confirmation de nos observations. C'est une équipe très joueuse aimant posséder le ballon pour maintenir son adversaire dans son propre camp et trouver des décalages dans les 30 derniers mètres. L'Ajax a quasiment, lors de tous ses matches, une meilleure possession de balle que son adversaire, même sur le terrain du Real malgré la défaite enregistrée (3-0). C'est une caractéristique importante de cette équipe".

Q: Dans cette période de doutes sur votre équipe, est-ce le match le plus délicat à préparer depuis que vous êtes entraîneur ou le plus exaltant ?

R: "Je ne nie pas la période un peu plus difficile que ce que nous avons connu il y a quelques temps. Ce match n'est pas spécialement plus difficile à préparer. Il est excitant à jouer et très important, bien sûr. Nous n'allons pas nous cacher. Nous avons envie de rebondir en changeant de compétition, en donnant tout ce que l'on peut donner. Nous maîtrisons encore notre destin sur les deux derniers matches et particulièrement sur celui-ci. A l'image de certains de nos matches depuis le début de saison, nous allons tenter d'élever notre niveau offensivement et défensivement pour essayer de gagner".

Q: Est-ce que le fait d'être éliminé et de jouer la Ligue Europa serait un coup d'arrêt pour le club ?
R: "Ce serait un coup d'arrêt par rapport à toutes les qualifications successives en 8e de finale obtenues par le club en Ligue des champions. Maintenant, laissez-nous jouer les matches. Nous sommes aujourd'hui dans une situation que nous pouvions presque envisager au moment du tirage au sort avec un Real Madrid qui domine ce groupe et deux équipes (Lyon et l'Ajax) se battant pour la 2e place. Nous répondrons aux questions sur la Ligue Europa si nous devons y répondre. Pour l'heure, nous sommes dans ce match lors duquel nous avons envie de montrer que nous méritons cette 2e place que nous avons encore la possibilité de décrocher".

Q: Avez-vous envisagé tous les scénarios possibles pour la fin de cette phase de poules dans votre lutte avec l'Ajax ?
R: "Bien sûr. La victoire est l'option N.1. Le résultat nul 0-0 nous emmènerait dans des calculs compliqués et, pour nous qualifier, il faudrait tabler sur l'hypothèse d'une large défaite de l'Ajax contre le Real et une large victoire pour nous sur le Dinamo Zagreb, car nous serions à égalité avec l'Ajax pour la différence particulière alors que la différence de buts générale nous est très défavorable. Comme tout le monde, j'ai bien compris que la meilleure solution est de gagner".

Q: Est-ce que les trois défaites de rang ont installé le doute dans l'équipe ?
R: "Je ne suis pas sûr que ce soit un doute. Nous sommes conscients d'être dans une période plus difficile. Le groupe est solide et a des ressources. Malheureusement, peut-être comme d'autres équipes, nous avons déploré des blessures pour des joueurs importants et nous avons bien donné en début de saison. Il y a des explications. Nous pensons retrouver la force qui était la nôtre en début de saison en récupérant des joueurs et des fondamentaux dans notre jeu qui ont un peu disparu en raison des absences et d'une rotation des joueurs insuffisante".

Grégory Jouin @GregoryJouin