Cristiano Ronaldo, Miguel Lopes
Le Lyonnais Miguel Lopes à la lutte avec Cristiano Ronaldo | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Lyon manque le coche

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais a mené 2-0 avant de se faire rejoindre par le Real Madrid en amical à Gerland. A huit jours de disputer le 3e tour préliminaire aller de Ligue des champions, l'OL a tout de même montré de belles choses.

A une semaine d'affronter le Grasshopper Zürich 3e tour préliminaire aller de Ligue des champions, l'OL a livré une prestation contrastée face au Real Madrid. Grenier a en effet ouvert la marque dès la 20e minute en reprenant  magnifiquement de volée un centre adressé de l'aile droite par Alexandre  Lacazette. En seconde période, Lisandro, plutôt discret, a doublé la mise en reprenant  un ballon mal renvoyé par la défense madrilène après un centre délivré de  l'aile gauche par Gaël Danic (2-0, 61). Mais Alvaro Morata a relancé les Madrilènes en transformant un penalty  accordé pour une faute de Maxime Gonalons sur Denis Cheryshev (2-1, 78). A cinq minutes de la fin, Carlos Casemiro a égalisé en reprenant de la tête  un corner tiré par Angel Di Maria (85). L'OL n'a pas tenu la distance face à un adversaire qui a repris  l'entraînement il y a seulement deux semaines contre quatre pour Lyon.

Défensivement, l'Olympique lyonnais, comme lors de ses trois premiers  matches de préparation, a encore éprouvé des difficultés dans la récupération  du ballon, cette fois-ci face à un adversaire espagnol qui n'a joué qu'une fois  en amical, dimanche contre le club de 2e division anglaise de Bournemouth (6-1). Ainsi, le gardien Anthony Lopes a dû se montrer présent face à Cristiano  Ronaldo et Karim Benzema (22) et en s'interposant deux fois devant Angel Di  Maria (23, 37). Miguel Lopes a aussi sauvé l'OL devant Benzema après un corner  (30). En seconde période, les Rhodaniens ont beaucoup subi et Lopes, très bon, a  encore dû repousser une reprise de Di Maria (58) puis s'interposer devant  Morata (74) alors qu'une reprise de la tête de Luka Modric heurtait la barre  après un centre de Di Maria (75).

Jerome Carrere