Valenciennes Lyon Gomis 042014
Gomis fête son 100e but en Ligue 1 | AFP - François Lo Presti

Lyon gagne à Valenciennes 1-2

Publié le , modifié le

Les Lyonnais n'ont visiblement pas renoncé à aller chercher directement une place européenne, puisqu'ils sont allés s'imposer à Valenciennes (2-1), avec notamment le 100e but de Bafé Gomis, dimanche pour le compte de la 32e journée de L1. C'est, en revanche, une occasion manquée sur sa pelouse pour l'USVA, lancée dans une opération maintien, et qui reste scotchée à la 18e place, à six points du premier non-relégable.

Les Lyonnais, qui restaient sur une douloureuse défaite en championnat, à domicile face à Saint-Etienne lors du derby, puis quelques jours plus tard en Europa Ligue contre la Juventus Turin, ont manifestement choisi de tourner la page et se relancer avec l'espoir d'aller peut-être accrocher la 3e place. Face à des Valenciennois timorés, les hommes de Rémi Garde n'ont pas eu à forcer leur talent.

Le 100e de Gomis

La première frappe du match, réalisée par Pujol, était non-cadrée (8e).  Lyon répliquait par Ferri, qui contrôlait de la poitrine et reprenait de volée, mais le ballon passait de peu à côté de la cage de Novaes (10e). Après avoir jailli devant Gomis, Ciss s'enfonçait dans le camp lyonnais puis tentait un une-deux avec Waris à l'entrée de la surface mais la passe du Ghanéen était dégagée par la défense rhodanienne (28e).  Le match, assez ennuyeux, se résumait à une bataille au milieu de terrain, jusqu'à l'ouverture du score de Lyon sur sa première action construite. Bedimo, lancé par Briand, centrait pour Gomis, seul au point de penalty, qui effaçait Ciss d'un crochet et battait Novaes d'un plat du pied pour inscrire son 100e but en L1 (0-1, 30). Jusqu'à la pause, Valenciennes, qui multipliait les erreurs techniques, ne montrait aucun signe de révolte.

Des Valenciennois sans réussite

En seconde période, les joueurs nordistes se montraient un peu plus entreprenants. Sur coup franc, Da Silva trouvait le cadre mais ne trompait pas Lopes (53e), puis Pujol frappait à côté après une belle percée (56e). Alors que Lyon semblait gérer son avance, Valenciennes obtenait  l'égalisation sur son deuxième tir cadré. Lancé par Masuaku côté gauche, Waris s'infiltrait dans la surface, éliminait Bisevac d'un crochet avant de placer une frappe puissante qui  rentrait dans le but avec l'aide du poteau droit (1-1, 67). Après ce neuvième but du Ghanéen depuis janvier, le Stade du Hainaut se remettait à y croire... mais pas pour longtemps car l'OL reprenait l'avantage dans la foulée.

Après une perte de balle de Mater au milieu de terrain, Mvuemba s'emparait du ballon. Pas attaqué, il transmettait à Ferri, qui des 20 mètres, décochait une frappe qui terminait dans la lucarne d'un Novaes un peu trop avancé (1-2,  69e). Valenciennes était assommé et peinait à créer le danger. Les Nordistes  obtenaient pourtant un penalty après une faute de main de Ferri sur un centre de Melikson, mais Lopes bloquait le tir de Waris (87e). Puis Waris, le plus remuant des Valenciennois, mais assez malheureux, manquait de nouveau l'égalisation en tirant au-dessus lors d'un  face à face avec le portier lyonnais (88e). La chance de Valenciennes était passée. Ces points perdus pourraient coûter très cher au moment de l'addition finale. 

Christian Grégoire