Bafetimbi Gomis (Lyon)
Bafetimbi Gomis (Lyon) | AFP PHILIPPE DESMAZES

Lyon déjà sous pression

Publié le , modifié le

Pour la 12e année consécutive, l'Olympique Lyonnais retrouve la Ligue des champions après en être passé par la phase préliminaire. L'OL retrouve une vieille connaissance, l'Ajax d'Amsterdam, qui avait croisé son chemin à ce stade de la compétition neuf ans auparavant. A l'époque, le club néerlandais avait pris le dessus, et c'est sans surprise que les hommes de Rémi Garde auront envie de changer la donne. En sont-ils capables ?

Les temps ont changé. Après une longue période de disette, l'Ajax a enfin retrouvé des couleurs et reconquis l'an passé le titre national qui lui échappait depuis 2004. Avec Frank de Boer aux commandes, le mythique club néerlandais semble reparti sur de bons rails. La situation semble en revanche plus compliquée pour Lyon. Sa longue suprématie dans l'hexagone a pris fin depuis trois ans, et sa participation à la Ligue des Champions a bien failli lui échapper... Alors que les grosses cylindrées se sont renforcées à coût de millions, l'OL a pour une fois joué les modestes pendant la période du mercato. Dans le jeu, le club rhodanien reste relativement solide. Malgré quelques difficultés en défense, avec en moyenne au moins un but encaissé par rencontre depuis le début de la saison, les Gones ont malgré l'absence de Lisandro, trouvé les armes en attaque. Mais en Coupe d'Europe, ces atouts suffiront-ils, surtout face à une équipe de l'Ajax toute auréolée de son 30e titre de champion des Pays-Bas.

L'an passé, les Néerlandais avaient terminé à la troisième place de leur groupe qui comprenait l'AC Milan, le Real Madrid, et Auxerre. Cette année, dans un groupe qui comprend de nouveau le Real Madrid, l'ambition sera revue à la hausse, et Lyon représente sans aucun doute son plus grand rival si l'on considère que le Real est le grand favori du groupe, et que le Dinamo Zagreb est, a priori, le plus modeste. Lors de la saison passée, les Lyonnais avaient franchi sans encombre cette phase de groupes. L'OL et l'Ajax jouent d'ores et déjà les premiers rôles de leur championnat respectif, Lyon restant deuxième à un point du leader montpelliérain, et le club néerlandais se trouvant leader, devant l'AZ Alkmaar. Reste à savoir si le jeu très conservateur des Lyonnais qui s'appuient sur un très classique 4-4-2, saura venir à bout du système à la Barcelonaise, qui se veut tourné vers l'attaque. Dans le même groupe, le Dinamo Zagreb aura fort à faire face au Real Madrid de Karim Benzema.

Romain Bonte