Moussa Dembélé a marqué l'unique but de la rencontre
Moussa Dembélé. | AFP

Lyon bat Nîmes (2-0) et s'empare de la 3ème place

Publié le , modifié le

Deux semaines après leur écroulement face au PSG (0-5), les Lyonnais retrouvent le goût de la victoire malgré l'absence d'un bon nombre de cadres. Face à une équipe de Nîmes qui a retrouvé pour ce match ses fulgurances offensives du début de saison, les Gones ont su tenir défensivement. En attendant les matchs de Marseille, de Montpellier et de Saint-Etienne, l'Olympique lyonnais se replace à la 3ème place du classement.

Deux semaines après le désastre du Parc des Princes, les supporters des Gones se demandaient où allait pencher la balance - souvent imprévisible - de leur équipe : du côté génial, celui-là même qui avait explosé le Manchester City de Pep Guardiola en ligue des Champions, ou du côté médiocre, celui qui perd 0-1 face au Stade de Reims. Lyon a finalement délivré une prestation équilibrée, ni foudroyante, ni ratée. Les joueurs de Bruno Genesio ont su tirer parti, en fin de match, des déséquilibres créés par la fougue nîmoise.  Ils ont également joué d'un peu de réussite, notamment en défense, en ne concédant aucun but alors que leurs adversaires ont tenté plus de 20 tirs. Moussa Dembélé (23e) puis Memphis Depay(89e) ont scellé une victoire certes laborieuse mais nette. Privés d'une partie de leurs titulaires (Rafael, Dubois, Tousart ou encore Fekir), les Lyonnais ont assuré l'essentiel : les trois points. En revanche, Nîmes n'a toujours pas gagné le moindre match depuis la deuxième journée. 

 

Les stats du match

Nîmes à l'assaut du but de Lopes 

Aucun round d'observation entre les deux clubs. Ils se sont rendu coup pour coup au cours des trente premières minutes. Du côté lyonnais, Ndombélé et Mendy ont multiplié les passes dans le dos des défenseurs, notamment sur des appels de Moussa Dembélé (2', 19', 27') ou de Memphis Depay (9', 32'). Si les attaquants lyonnais ont semblé rodés, les défenseurs semblaient manquer un peu de repère ; notamment les latéraux Ferland Mendy et Jason Denayer, ce dernier étant exceptionnellement repositionné pour ce match. Du côté nîmois, c'est le chef d'orchestre Teji Savanier qui était à la baguette. De retour après cinq matchs de suspension, le milieu relayeur a été virevoltant. Il a non seulement distillé de belles passes dans les petits périmètres, il s'est aussi procuré des occasions franches (sur un tir dévié par Marcelo il touche le poteau à la 39eme minute). Mais malgré les bonnes intentions nîmoises, un manque d'attention a suffi pour faire chavirer le match. A la 23ème minute, Marcelo délivre une formidable ouverture depuis la moitié de terrain lyonnaise vers Moussa Dembélé qui, après un contrôle maîtrisé, a ajusté Bernardorni pour un pur but d'avant-centre. 

 

Les Lyonnais prennent les trois points

Memphis Depay précieux

Nîmes a poursuivi son travail de sape au retour des vestiaires. Leurs salves ont plu sur la défense lyonnaise, qui a tenu bon, grâce à un bon Anthony Lopes, mais surtout à cause de leur propre maladresse (6 tirs cadrés sur 23). Le plus surprenant a été l'incapacité lyonnaise à tirer profit des déséquilibres créés par les velléites offensives de Nîmes : ils ont à plusieurs reprises intercepté le ballon alors même que les défenseurs et milieux défensifs nîmois étaient particulièrement avancés. Mais rien n'y a fait. Jusqu'au but de Memphis Depay à la 89ème minute après un cafouillage dans la surface, les Lyonnais n'ont jamais pu concrétiser leur possession (59%) ou les espaces laissés par les joueurs nîmois. Au-delà de son but, Memphis Depay réalisé un match plein. Positionné en soutien de Moussa Dembélé, il n'a jamais semblé aussi à l'aise. Il confirme ainsi ses bonnes prestations avec les Pays-Bas. En attendant le retour de Nabil Fekir, Bruno Genesio a de quoi faire progresser la relation entre ses deux attaquants. Dès mardi prochain, face à Hoffenheim en Ligue des Champions. 

Nîmes ne gagne toujours pas