L'Olympiakos champion de Grèce après sa victoire contre l'AEK Athènes, mais doit patienter avant de fêter le titre

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Youssef El-Arabi a inscrit l'un des buts de la victoire pour l'Olympiakos
Youssef El-Arabi a inscrit l'un des buts de la victoire pour l'Olympiakos | Sakis MITROLIDIS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En battant l'AEK Athènes (2-1) sur son terrain ce dimanche soir, l'Olympiakos a remporté le championnat de Grèce pour la 45e fois de son histoire, grâce à des buts de El-Arabi et Camara. Avec 19 points d'avance sur son premier poursuivant, le Paok Salonique, l'Olympiakos est mathématiquement assuré d'être sacré alors qu'il reste encore six journées de championnat à jouer. Mais le club doit attendre une décision du Tribunal arbitral du sport pour fêter le titre.

L'Olympiakos a remporté dimanche son 45e titre national grâce à sa victoire 2-1 sur le terrain de l'AEK Athènes, un sacre qui lui offre un billet direct pour la Ligue des champions la saison prochaine. Dans un stade privé de spectateurs en vertu des mesures de lutte contre le Covid-19, le club du Pirée s'est imposé grâce aux buts de Youssef El-Arabi (38e) et Mady Camara (45e), auxquels Sergio Araujo a répliqué à la 66e minute.

Une décision du TAS attendue

Avec 78 points, contre 59 pour le Paok Salonique, son premier poursuivant, l'Olympiakos ne peut plus être rejoint en tête du classement, alors que six journées doivent encore être disputées. Mais, pour fêter le titre, le club de Mathieu Valbuena devra attendre une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) alors que le Paok s'est vu retirer sept points par la Fédération de football grec car son propriétaire est soupçonné de détenir des parts dans un autre club de la première division grecque. C'est pourquoi l'Olympiakos n'a publié aucun message sur ses réseaux sociaux pour annoncer le titre de champion.

L'AEK est troisième, avec trois unités de moins que le Paok, champion en 2019. Il aura une occasion de prendre sa revanche sur son rival athénien lors de la finale de la Coupe de Grèce, qui devrait probablement être organisée fin juillet. Cette saison, les équipiers de Mathieu Valbuena ont terminé 3e de leur groupe en Ligue des champions, de quoi être reversés en Ligue Europa. En C3, l'Olympiakos doit encore disputer le match retour de son huitième de finale contre Wolverhampton, après avoir concédé le match nul 1-1 à domicile à l'aller, avant l'interruption des compétitions en raison de la pandémie de Covid-19.

AFP