OL féminin
Les joueuses de l'OL féminin | AFP - JEFF PACHOUD

L'OL féminin pour une troisième couronne

Publié le , modifié le

L'OL féminin va tenter de confirmer l'adage "jamais deux sans trois". Les Lyonnaises vont disputer ce jeudi leur quatrième finale consécutive de Ligue des Champions avec l'espoir de décrocher un troisième titre d'affilée . Dans l'enceinte de Chelsea, Stamford Bridge, les joueuses de Patrice Lair ont l'occasion d'être les premières à réaliser pareil exploit.

Lyon contre l'Allemagne, acte IV. Après une première finale perdue aux tirs  au but en 2010 face à Potsdam, les Lyonnaises s'étaient imposées en 2011,  contre Potsdam, et l'an dernier face à Francfort. Avec un troisième succès, elles rejoindraient au palmarès Francfort, seule équipe à avoir également été sacrée trois fois en Ligue des champions, mais pas consécutivement. Jeudi à Stamford Bridge, l'antre de Chelsea, à deux pas de Craven Cottage, le stade de Fulham où elles avaient obtenu leur premier sacre européen, les  joueuses de Patrice Lair partiront nettement favorites contre les Allemandes  qui participent pour la première fois à la compétition.

"Si Lyon est dans un bon jour, Wolfsburg luttera à armes égales. Si Lyon  est dans un très bon jour, ce sera beaucoup plus difficile. L'équipe française est dotée de joueuses de classe mondiale", a ainsi déclaré Silvia Neid, sélectionneuse de l'équipe d'Allemagne. L'effectif lyonnais est en effet sans égal, même au niveau européen, avec des internationales confirmées jusque sur le banc de touche et des renforts  hivernaux du calibre de Megan Rapinoe, championne olympique avec les Etats-Unis, ou Shinobu Ohno, championne du monde avec le Japon. Jeudi encore, des footballeuses aussi douées qu'Elise Bussaglia, Eugénie Le Sommer, Lara Dickenmann ou encore Ohno pourraient être remplaçantes, offrant à  Patrice Lair une immense palette de solutions.

"Les imbattables"

Avec un tel réservoir de talent et d'expérience, l'OL reproduit sur la scène européenne sa domination domestique, avec cette saison des statistiques impressionnantes en C1: 8 matches, 8 victoires, 40 buts marqués, un seul  encaissé. Résultat, le club allemand a beau jeu de faire profil bas. "Les  imbattables", titre ainsi le site officiel de Wolfsburg pour présenter les Lyonnaises. "Pour moi, c'est la meilleure équipe de club de tous les temps", estime de son côté l'entraîneur des "Louves", Ralf Kellermann. Même si Wolfsburg sera privé de plusieurs éléments importants (l'arrière  Faisst, la milieu de terrain Odebrecht et peut-être l'attaquante Popp), la ficelle est un peu grosse. L'équipe allemande est certes novice en Ligue des champions, mais elle en était tout de même l'une des favorites dès le début de la saison.

Car le football féminin allemand reste le plus puissant d'Europe et Wolfsburg vient de réussir un doublé Coupe-Championnat que vise également Lyon. Et malgré les absences, l'effectif de Kellermann a de l'allure, notamment  dans le domaine offensif, où les Lyonnaises devront surveiller la meneuse et  capitaine Nadine Kessler, ainsi que le duo formé de Martina Müller (double  championne du monde) et Conny Pohlers. Celle-ci, meilleure buteuse de l'histoire des compétitions européennes de  club avec 42 buts, est d'ailleurs en tête du classement des meilleures  marqueuses cette saison en C1 avec 8 buts, juste devant la Lyonnaise Lotta  Schelin (7 buts).

Vidéo: le foot féminin en plein essor

Voir la video