L'intérêt général du Grand Stade de Lyon confirmé par la justice

Publié le , modifié le

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté les requêtes de trois riverains du futur Grand Stade de Lyon visant à faire annuler la déclaration d'intérêt général de ce stade censé accueillir des matches de l'Euro-2016 et dont la construction n'a pas commencé. Le tribunal administratif n'a pas suivi l'avis du rapporteur public qui avait demandé l'annulation de la déclaration d'intérêt général, lors de l'audience à la fin juin.

Maintes fois retardé et âprement contesté, le projet de Grand Stade de Lyon, d'une capacité de 60.000 places, avait fait l'objet en mai 2011 d'une déclaration d'intérêt général par le gouvernement. Les travaux devaient démarrer en mai-juin, pour une livraison du stade attendue pour le début de la saison 2014-2015, mais la première pierre n'a pas encore été posée.