Ligue des champions Inter Milan Schalke Milito 042011
L'attaquant argentin Diego Milito en action | AFP - Olivier Morin

L'Inter Milan surclassé par Schalke

Publié le , modifié le

Le champion d'Europe en titre, l'Inter Milan, a complètement craqué sur sa pelouse en s'inclinant 5-2, mardi soir, lors des quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Déjà étrillés samedi dernier lors du derby face au Milan AC (3-0) en championnat, les hommes de Leonardo viennent de quasiment tout perdre en quatre jours. Un miracle pouvant seulement les sauver au match retour mercredi prochain en Allemagne.

Un match fou, fou, fou...

Avec le 3-0 contre l'AC Milan, l'Inter vient de concéder huit buts en 180  minutes. Tout avait pourtant bien commencé pour l'Inter. Un but venu d'une autre planète, signé Dejan Stankovic, avait mis l'Inter tout de suite dans le vif du sujet au bout de 27 secondes de jeu. Une frappe depuis le milieu de terrain qui a lobé Manuel Neuer. Le gardien de Schalke 04 venait de sortir de sa surface pour dégager de la tête un ballon juste devant Diego Milito, qui arrivait lancé. L'Inter prenait là une petite revanche après avoir elle-même concédé un but au bout de 47 secondes dans le derby par le Brésilien Pato.

Le héros, Stankovic allait pourtant devoir sortir au bout de 24  minutes de jeu, blessé sur un de ses propres tacles, et remplacé par le Marocain Houssine Kharja. Après la première égalisation de Schalke, venue d'une frappe de Papadopoulos repoussée dans les pieds du Camerounais Matip (17e), l'Inter reprenait  l'avantage, grâce à Milito (34e),  sur un centre de Cambiasso. Mais c'était le dernier coup d'éclat de l'Inter. Edu a signé le 2-2, reprenant un tir dévié repoussé une première fois par Julio Cesar (40e). 

Raul au firmament, Chivu encore expulsé

Raul, meilleur buteur de l'histoire de coupes d'Europe, donnait l'avantage  à Schalke (54e) en devançant Andrea Ranocchia, pour son 72e but européen. Après le but contre son camp de Ranocchia (57e), l'Inter lâchait prise. Chivu lui n'a même pas fini le match, exclu à la 62e minute pour un deuxième carton jaune, son second rouge quatre jours après celui reçu contre le Milan. La fin de tout espoirs pour les Italiens. Et Edu signait un doublé pour mettre Schalke sur orbite (75e). L'Inter a besoin de gagner 4-0 au retour. Avant de penser à cela, il faudra déjà ne pas se liquéfier complètement en  championnat, et se reprendre contre le Chievo Vérone, samedi.

"C'est le plus beau match de ma carrière en tant qu'entraîneur, mais il y a encore un match retour, même si un tel résultat nous donne beaucoup de confiance pour l'avenir", a ainsi indiqué Ralf Rangnick, nouvel entraîneur de Schalke. "On savait que si on passait toute la rencontre à défendre, cela allait être très dur. On a abordé ce match en  voulant marquer, j'avais choisi un dispositif résolument offensif", a-t-il conclu.

Nagamoto et Uchida dans l'histoire
Les défenseurs Yuto Nagatomo (Inter) et Uchida (Schalke 04) ont joué l'un contre l'autre pour le premier  duel de l'histoire en quart de finale de Ligue des champions entre deux Japonais. L'opposition entre Nagatomo (24 ans) et Uchida (23 ans) a attiré de  nombreux journalistes japonais au stade San Siro de Milan. Deux joueurs asiatiques ont déjà remporté une coupe d'Europe, les  Sud-Coréens Cha Bum-kun avec l'Eintracht Francfort (Coupe de l'Uefa 1980) et le Bayer Leverkusen (Coupe de l'Uefa 1988) et Park Ji-sung avec Manchester United  (2008).

Gilles Gaillard