Wesley Sneijder (Inter Milan)
Wesley Sneijder (Inter Milan) | GIUSEPPE CACACE / AFP

L'Inter et Newcastle en arbitres

Publié le , modifié le

Le champion et le dauphin en Bundesliga et en Liga étant connus, l'attention sera focalisée sur le Calcio et la Premier League ce week-end. En Angleterre, Newcastle joue sont avenir européen en recevant Manchester City, le leader, dans un choc dont pourrait profiter United, qui reçoit Swansea. En Italie, le chaud derby milanais pourrait sacrer la Juventus, en déplacement à Cagliari. Pour l'avant-dernière journée, les places européennes et de descente sont en jeu

ANGLETERRE : Newcastle, un arbitre ambitieux

Ce n'est vraiment pas le bon moment de jouer Newcastle. Après avoir vaincu Chelsea (2-0) mercredi, les Magpies se sont donnés l'espoir d'accrocher encore la 3e place de Premier League, tout en n'étant pas encore assurés définitivement de jouer une Coupe d'Europe la saison prochaine. Lors de l'avant-dernière journée de championnat, l'équipe de Hatem Ben Arfa a tout à jouer. Et c'est à ce moment-là que Manchester City se rend à St-James Park, moins d'une semaine après avoir pris le dessus sur le voisin de United dans le derby de Manchester. Les coéquipiers de Samir Nasri sont idéalement placés pour conquérir le titre, mais leurs trois points d'avance ne leur garantissent pas encore de finir 1ers. Ils leur font donc réaliser une deuxième grosse performance dans cette semaine, alors que dans le même temps, les Red Devils Swansea, qui n'a plus rien à craindre ni à espérer.

Dans la lutte pour la 3e place, qui emmène en Ligue des Champions (la 4e place envoyant en Europa League en cas de succès de Chelsea en finale de la Ligue des Champions), Arsenal doit conquérir la victoire à domicile contre Norwich, également sans objectif en cette fin d'année. Quant à Tottenham, le voyage à Aston Villa qui n'a plus gagné un seul de ses 8 derniers matches et lutte encore pour sa survie, pourrait être un sacré piège. Enfin, Chelsea tentera de garder l'espoir de l'Europe (en cas de défaite en finale de Ligue des Champions) en recevant Liverpool mardi, trois jours après s'être déjà croisés en finale de la FA Cup.

ESPAGNE : L'Europe en jeu

Le sacre du Real Madrid acquis, la 2e place du FC Barcelone inatteignable, ce sont les accessits qui seront en jeu lors de cette avant-dernière journée de Liga. Du coup, le derby barcelonais au Camp Nou perd beaucoup de son intérêt, mais pas de son prestige surtout pour les supporteurs. Le choc du week-end se déroulera à Madrid, mais ce n'est pas le champion qui sera sur le terrain, mais l'Atletico, qui accueille Malaga, détenteur de la 4e place, avec cinq points d'avance sur le deuxième club de la Capitale. Et les Madrilènes n'ayant pas encore l'Europe en poche, même s'ils sont en finale de la Ligue Europa, le match est crucial pour eux. Mais avec deux matches importants en si peu de temps dont une finale européenne, Diego Simeone, l'entraîneur des Colchoneros, pourrait être tenté de laisser quelques cadres sur le banc. Pour les coéquipiers de Jérémy Toulalan, cette 4e place peut encore se transformer en 3e, et donc en Ligue des Champions directe, car ils n'ont que trois points de retard sur Valence. Les Valencians doivent bien négocier la réception de Villareal, encore en quête de sa survie en Liga, avant de finir par la Sociedad, qui n'aura plus rien à jouer. Cette 3e place est qualificative directement pour la C1, la 4e conduisant au tour préliminaire. Enfin, la Ligue Europa sera aussi l'objectif commun du match opposant Levante (5e) à Majorque (7e), les deux équipes étant séparées de trois points.

ITALIE : L'Inter pour un mauvais coup à l'AC

En ayant grignoté deux points dans la semaine après le nul de la Juventus face à Lecce, l'AC Milan a repris un bel espoir. Un seul point sépare les deux équipes qui ont fait toute la saison aux avants-postes. La Juve se déplacera à Cagliari, un match initialement prévu dans l'après-midi mais décalé en même temps que le derby lombard, affronter une équipe qui n'a pas gagné depuis deux matches et n'a remporté qu'un seul de ses duels avec les Turinois lors des quatre dernières saisons (pour trois défaites). Et l'AC Milan défiera l'Inter Milan. Quatre jours après la première défaite de l'ère Stamaccioni, les Interistes peuvent jouer un bien mauvais tour à leur voisin et rival, tout en continuant à jouer sa carte pour une qualification pour la Ligue Europa. "Juve ou Milan, pour nous c'est pareil", soupire le président intériste, Massimo Moratti. Reste que les hommes d'Allegri ont aligné quatre victoires et un nul lors des cinq derniers matches. Un rythme de champion, même si les Turinois n'ont toujours pas été vaincus une seule fois en championnat cette saison.

Mais le dernier ticket pour la C1 devrait plutôt se jouer entre Naples et l'Udinese, à égalité de points (le Napoli devance les "Petits Zèbres" dans la confrontation directe). Les équipiers d'Edinson Cavani, buteur lors des quatre derniers matches, se rendent à Bologne, qui n'a plus rien à jouer, et l'Udinese reçoit le Genoa, toujours sous la menace de la relégation avec seulement trois longueurs d'avance sur Lecce, 18e et premier relégable. La Lazio Rome, à deux points, s'efforcera à l'Atalanta Bergame d'entretenir son rêve, mais comme l'Inter, devancée de 3 points par Naples et Udine, son sort ne dépend plus d'elle. L'AS Rome, qui reçoit Catane samedi, n'a plus que l'Europa League pour rêver, et a besoin d'une défaite de l'Inter pour recoller à la sixième place. Enfin Lecce doit s'imposer contre la Fiorentina lors du premier match de la journée pour garder une chance de se maintenir et affoler le Genoa.

ALLEMAGNE : La Ligue Europa pour objectif

En Bundesliga, à l'aube de cette 34e et dernière journée,  les quatre premières places sont déjà déterminées. Dortmund, le Bayern et Schalke allant en Ligue des Champions, M'Gladbac'h en tour préliminaire, c'est plutôt l'Europa League qui occupera les esprits. Stuttgart a son destin en mains lors de la venue de Wolfsburg, qui espère encore, le Bayer Leverkusen rêvant d'un faux-pas en même temps qu'une victoire à Nuremberg, qui ne joue plus rien, pour lui chiper la 5e place. Car la 6e place n'offre que la Ligue Europa via un tour de qualification. Quant à Hanovre, pour l'instant détenteur de la 7e place qui envoie en barrages, la venue de Kaiserslautern, dernier, est l'occasion idéale pour conserver sa position.

En bas de classement, Kaiserslautern relégué, c'est la place de barragiste qui se trouve en jeu entre Cologne, 16e, et le Hertha Berlin, 17e. Le détenteur de la 16e place affrontera le 3e de la D2 pour rester en Bundesliga. Les Berlinois reçoivent Hoffenheim, entraîné par Markus Babel, l'homme qui avait mené Berlin à la montée la saison dernière et qui a été limogé à l'issue de la phase aller. Quant à Cologne, les coéquipiers de Podolski reçoivent le Bayern, l'ancien club de l'international allemand en partance pour Arsenal. "On doit se souvenir comment on a battu cette équipe 3-2 la saison dernière à domicile", a déclaré +Poldi+, auteur de 18 buts cette saison.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze