Franck Ribéry
Franck Ribéry sera une nouvelle fois le danger numéro 1 pour Lille face au Bayern Munich. | DENIS CHARLET / AFP

Lille, un exploit sinon rien

Publié le , modifié le

Très mal embarqué dans son groupe de Ligue des Champions, Lille se déplace mercredi sur la pelouse du Bayern Munich pour tenter de glaner ses premiers points. Face à des Munichois intraitables depuis le début de saison, la tâche s'annonce compliquée. Mais le LOSC n'a plus le choix : pour rester dans la course, il faudra ramener au minimum un point. Et plus, si possible.

Trois matches, trois défaites, 0 point au compteur, la situation lilloise en C1 est critique. Mais dans un groupe très serré, où ses trois adversaires comptent le même nombre de points (6), l'espoir est permis. Pour cela, il faudra impérativement ramener au moins un point d'Allemagne. Un défi de taille. Vainqueur 3-0 samedi à Hambourg, le Bayern est irrésistible depuis le début de saison et compte désormais 7 points d'avance sur ses principaux poursuivants en Bundesliga.

"Un peu comme Espagne-France"

Pour trouver des raisons d'y croire, il faut se pencher sur les derniers matches du LOSC. Auteurs d'un début de championnat catastrophique, les hommes de Rudi Garcia semblent remonter la pente, en témoignent les 10 points pris sur 12 possibles. "On est dans une bonne phase", reconnaissait Nolan Roux à l'issue du succès des siens face à Toulouse en coupe de la Ligue, qui porte à trois la série de victoires des lillois. La complicité naissante entre l'attaquant nordiste et Dimitri Payet, qui lui a offert deux passes décisives lors des deux derniers matches, constitue un autre motif d'espoir.

Mais c'est une autre paire de manche qui se présente face à eux mercredi. "Ce sera d'un autre niveau, prévient Benoît Pedretti. Après le match aller (0-1), on était tous abattus, mais là, on ira avec l'ambition de créer l'expoit." Mathieu Debuchy, son coéquipier, abonde dans le même sens. "Ca va être compliqué, on le sait. Chez eux, c'est une des meilleures équipes. Mais nous n'avons plus rien à perdre et nous allons y aller à fond en espérant faire un résultat. C'est un peu comme avant Espagne-France où tout le monde disait qu'on allait perdre. A nous de créer l'exploit."

Mavuba titulaire ?

Respectivement touchés au mollet et aux ischio-jambiers, Franck Béria et Marko Bassa ont, l'instar de Mathieu Debuchy, passé des examens rassurants. Leur présence au sein du groupe est tout a fait envisageable et l'entraîneur du LOSC pourrait enfin aligner son équipe type à Munich. L'interrogation réside désormais dans la titularisation de Rio Mavuba, quatre semaines après son opération du ménisque. Un retour face au grand Bayern constitue un pari osé, mais l'international français en est capable. L'avenir européen de son équipe est en jeu.

Voir la video

Voir la video

Victor Patenôtre