Joe Cole (Lille) face aux défenseurs de l'Inter Milan
Joe Cole (Lille) face aux défenseurs de l'Inter Milan | AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Lille pris au piège

Publié le , modifié le

Lille va devoir cravacher pour aller chercher sa qualification pour les huitièmes de finales de la C1. Les Dogues, pourtant dominateurs, se sont inclinés 1-0 contre l'Inter Milan (Pazzini 21e). Ils sont derniers du groupe B avec seulement 2 points, derrière l'Inter (6 pts), le CSKA Moscou (4) et Trabzonspor (4), les Russes ayant battu les Turcs 3-0 (doublé de Doumbia, 29e et 86e) et but de Cauna 76e).

Lille a reculé à la dernière  place du groupe B de la Ligue des champions en s'inclinant à domicile  (0-1) face à l'Inter Milan, à la peine en Italie mais qui a su retrouver  solidité défensive et efficacité offensive au Stadium Nord. Plus mauvaise défense du Calcio (13 buts encaissés), l'Inter avait  verrouillé son but mardi soir face à l'armada offensive lilloise. Lille débutait d'ailleurs assez mal mal la rencontre, l'Inter se procurant deux occasions inquiétantes, l'une sur une frappe de Sneijder (3e), l'autre sur un déboulé de Pazzini côté droit, bien repris par Chedjou. L'Inter ouvrait le score après 20 minutes de jeu: Sneijder –de retour après trois semaines d'indisponibilité- effectuait une conduite de balle parfaite au milieu de Lillois un peu trop attentistes, puis décalait Zarate sur l'aile gauche. L'Argentin adressait un cezntre parfait pour Pazzini qui reprenait de volée pour tromper Enyeama, le remplaçant nigérian de Landreau, blessé (0-1, 21e).

Dans la foulée, les Dogues réagissaient mais le tir de Hazard était écarté par Julio César qui s'employait de nouveau quelques instants plus tard. Le Losc se décidait enfin à mettre de la vitesse dans son jeu. A la 38e minute, Moussa Sow prenait de vitesse la défense adverse mais Julio César veillait au grain. Dans l'ensemble, les Italiens jouaient bien le coup tactiquement, refusant de se livrer et restant groupés pour boucher les espaces.

Julio César impérial

D'entrée de seconde période, Lille mettait la pression dans la camp intériste. Julio César sortait in extremis devant Sow. L'avant-centre nordiste inquiétait le portier brésilien sur un nouveau tir puissant quelques instants plus tard. Au même moment, Thiago Motta écopait d'un avertissement pour une charge irrégulière sur le remuant Hazard. Dans la foulée, Nagatomo déséquilibrait légèrement le jeune international belge mais Monsieur Webb, l'arbitre anglais de la rencontre, ne bronchait pas (53e). Les Dogues s'enhardissaient sans parvenir à trouver la faille.

A la 62e, Balmont effectuait un beau déboulé mais son tir était contré par un défenseur italien. L'Inter pliait mais ne rompait pas. Julio César, impérial, se détendait magnifiquement sur un petit tir enroulé de Payet (66e). Puis Joe Cole armait une belle frappe mais le ballon passait au dessus. Juste après, Stankovic remplaçait Sneijder, discret. A un quart d'heure de la fin, Enyeama sortait un tir tendu dangereux de Pazzini. La rentrée d'Obraniak apportait du sang neuf aux hommes de Rudi Garcia qui tentaient le tout pour le tout dans les ultimes minutes. Sans réussite malheureusement, Julio César sauvant les siens à l'ultime seconde devant Basa monté aux avant-postes.