Bayern-Lille
Le bonheur des Munichois et la détresse des Lillois | MAXPPP - PQR - VOIX DU NORD - STEPHANE MORTAGNE

Lille humilié par le Bayern (6-1)

Publié le , modifié le

Le LOSC a perdu presque tout espoir de rester sur la scène européenne en concédant sa 4e défaite en autant de matches en Ligue des Champions. Humiliés par le Bayern, les Lillois étaient menés (5-0) après 33' de jeu, et s'inclinent finalement (6-1). Jamais une équipe française n'avait encaissé autant de buts en Ligue des Champions. Et comme Valence a nettement dominé le BATE Borisov (4-2) dans ce groupe F, Lille attend un impossible miracle pour la Ligue Europa.

Ils étaient venus à Munich pour entretenir un très mince espoir. Ils ont mis cinq minutes à l'oublier. Et une mi-temps pour être certain qu'il était bel et bien mort. En même temps que leur parcours européen cette saison. Les Lillois ont tout simplement pris une colossale leçon à l'Allianz Arena de Munich. Ils avaient cru retrouver leur solidité et en même temps le sourire, mais le Bayern a rapidement rappelé que l'Europe était le niveau au-dessus. Jamais une équipe française n'avait encaissé autant de buts sur la scène continentale.

Après une longue éclipse dûe à des blessures mais pas seulement, Robben retrouvait un statut de titulaire, qu'il a rapidement mis à profit. A la 4e minute, il adressait une passe dans le dos de la défense, servant Müller, auteur d'un bel appel croisé, dont le tir était repoussé par le pied de Landreau. L'action se poursuivait et aboutissait à un coup franc aux 20m. Schweinsteiger se chargeait d'expédier un coup franc "platinien" dans le but lillois (5e, 1-0). Si le tir de Müller (7e) et la tête de Roux (10e) ne trouvaient pas le cadre, les filets tremblaient de nouveau sur un tir de Pizarro (18e, 2-0). En retenant par le maillot Robben, Debuchy écopait d'un avertissement mais évitait certainement un troisième but alors que le Néerlandais était lancé par Ribéry depuis le milieu de terrain (21e).

Landreau multiplie les exploits

Mais ce n'était que partie remise. Kalou commettait une faute sur Schweinsteiger aux 18m, presque au même endroit que sur le premier but. Mais cette fois, Robben se chargeait de le frapper, le dos de Balmont détournant le ballon dans son propre but en prenant Landreau à contre-pied (23e, 3-0). Puis Lahm s'engouffrait dans son couloir pour centrer, Pizarro coupant au premier poteau pour son doublé (28e, 4-0). Et comme le leçon n'était pas comprise par Lille, le duo remettait ça pour la tête du Péruvien (33e, 5-0). La pause était atteinte sur ce score de (5-0), malgré un tir de Balmont facilement capté par Neuer (35e), ce lob de Robben dévié par Landreau en corner (38e) ou ce tir d'Alaba flirtant avec le montant (45e).

Après la pause, le match tombait en intensité, les entrées en jeu de De Melo et Mavuba ne changeant pas la main-mise munichoise sur cette rencontre. Mais les hommes de Jupp Heynckes n'avaient visiblement pas le coeur à tenter de battre le record de Liverpool, qui date de 2007 contre le Besiktas (8-0), ni même le leur (7-0 contre Bâle) réalisé en mars dernier. Et c'est même Kalou qui sauvait l'honneur en adressant un tir du gauche qui finissait dans les filets, avec l'aide de la barre transversale (57e, 5-1). Lahm décidait alors de repasser à l'offensive, déboulant dans son couloir pour servir, d'un centre en retrait Kroos, qui inscrivait le 6e but (66e, 6-1). La suite, c'était une barre pour Neuer (79e) mais surtout de nombreux sauvetages de Landreau, souvent aux dépens de Robben, mais aussi ce sauvetage de Basa sur le Néerlandais dont le tir à bout portant aurait sans doute fait mouche (76e).

A l'arrivée, Lille n'a jamais fait illusion dans ce match face à des Munichois impressionnantes. Pour espérer aller en Ligue Europa, il faudrait désormais que le LOSC batte le BATE Borisov en Biélorussie puis domine Valence à Lille, sans que les Bélarusses ne prennent de point à Munich. Une mission quasiment impossible.

Déclarations

Franck Ribéry (Bayern Munich): "Je pense qu'on a pris beaucoup de plaisir. On voulait à tout prix les 3 points. Le premier but nous a mis en confiance. Notre première période a été exceptionnelle. On a été très sérieux. Ce qui a fait mal à Lille, c'est qu'on a ouvert la marque très rapidement et on a enchainé. A 5-0, la situation était plus compliquée pour eux. C'est un peu dur pour eux. Je suis allé les voir dans les vestiaires pour dire que c'est le foot, qu'il faut tourner la page et réagir ce week-end. Il faut dire la vérité, on est plus forts. On est le Bayern, on est dans l'obligation de gagner. Maintenant il faut oublier et se tourner vers le match contre Francfort ce week-end."
Salomon Kalou (attaquant de Lille): "On a pris des buts très tôt et quand cela se produit contre des équipes expérimentées comme le Bayern Munich, c'est difficile de revenir. Spécialement contre des joueurs comme Ribéry, Robben et Schweinsteiger. C'est une équipe très expérimentée et l'une des meilleures de la compétition. Le Bayern est plus fort cette saison que la saison dernière (finale perdue contre le Chelsea de Kalou), un défi pour chaque équipe".