Joe Cole (Lille) face aux défenseurs de l'Inter Milan
Joe Cole (Lille) face aux défenseurs de l'Inter Milan | AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Lille au pied du mur

Publié le , modifié le

Dernier du groupe B après ses deux matchs nuls et une défaite, le Losc se trouve ce soir dans l'obligation de s'imposer sur le terrain de l'Inter Milan. Pour préserver leurs chances d'atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, les Lillois viseront les trois points du succès face à une équipe qui avait remporté le premier round dans le Nord (1-0).

Face à l'Inter Milan, Lille est bien conscient de ne pas avoir la faveur des pronostics. "Tout le monde nous voit perdre d'avance mercredi, je n'aurai pas besoin de pousser les joueurs dans leur motivation", a reconnu Rudi Garcia. Mais l'entraîneur lillois sait de quoi son équipe est capable, et il n'est pas certain que les Dogues se présentent à San Siro sans la volonté de démontrer qu'ils avaient bien leur place dans la compétition. Mais la situation en championnat est toutefois plus rassurante pour Lille que pour son adversaire milanais. Actuel troisième de Ligue 1, le club nordiste a raté dimanche à Valenciennes (0-0) l'occasion de rester au contact du leader parisien. Le déplacement en Lombardie devra s'effectuer sans Marko Basa ni probablement Aurélien Chedjou, ce qui ne rassurera pas la défense des Dogues.

Rudi Garcia peut en revanche se rassurer en observant la situation de l'Inter en Serie A. Aux portes de la zone de relégation avec seulement deux victoires (2 nul et 5 défaites) en neuf journées, les Nerazzurri ne sont guère au mieux dans leur championnat. Et la défaite à domicile face à la Juventus Turin (1-2) samedi, n'est pas faite pour donner confiance aux hommes de Claudio Ranieri. Autre élément dont pourrait se servir le tacticien lillois pour galvaniser ses troupes, est le bilan de l'Inter face à des adversaires français à San Siro. Les Italiens ont en effet perdu trois de leurs cinq derniers matches contre des équipes françaises, pour une seule victoire et un nul. Lille qui entend bien conforter cette statistique, regardera avec un oeil très attentif le résultat de l'autre rencontre du groupe B entre Trabzonspor et le CSKA Moscou.

Romain Bonte