Manchester United Bilbao
Les Mancuniens devront batailler pour se tirer des griffes basques. | PAUL ELLIS / AFP

United et City pris au piège ?

Publié le , modifié le

Incroyable mais vrai... Le parcours européen de Manchester United et de Manchester City pourrait prendre fin dès ce soir, à l'occasion des 8es de finale de Ligue Europa. Défaits respectivement par l'Athletic Bilbao (3-2) et au Sporting Lisbonne (1-0), les Red Devils et les Citizens devront renverser la vapeur pour espérer continuer leur route en Europe. Une volonté partagée par Alex Ferguson et Roberto Mancini.

United ensorcelé ?

Battus à Old Trafford (3-2 à l'aller), les Red Devils sont dans une situation délicate. Sorti prématurément en FA Cup (2-1, contre Liverpool) et en Carling Cup (2-1, contre Crystal Palace), United veut avant tout éviter de se retrouver "bredouille" pour la première fois depuis 2005. Alex Ferguson alignera, assurément, une grosse équipe à Bilbao (19h). Seuls Nani, Anderson et Phil Jones sont restés à Manchester. Absent depuis cinq matchs, Antonio Valencia (ischio-jambiers) fait, pour sa part, partie du voyage en terre ibérique.

Quoiqu'il en soit, la soirée s'annonce difficile pour MU face à une équipe basque très rapide en contre-attaque, et devant un public réputé "hostile". "On a besoin de nos supporteurs. Le public peut mettre beaucoup de pression sur nos adversaires", a lancé le milieu de terrain de Bilbao, Ander Herrera, avant d'ajouter : "Nos supporteurs sont impatients de nous voir éliminer une des meilleures équipes du monde. On veut vraiment se qualifier pour les quarts de finale de Ligue Europa". Une déclaration à ne pas prendre à la légère, car le "Sorcier", Marcelo Bielsa, a plus d'un tour dans son sac pour enquiquiner MU.

City en baisse de régime

Surpris au Portugal (1-0, à l'aller), les Citizens voient leur situation se dégrader au fil des semaines. City a notamment cédé la main à United en Premier League, et se doit de bien figurer en Ligue Europa. Car une saison blanche de tout titre pour les hommes de Roberto Mancini signerait un arrêt important dans la montée en puissance du club.

Pourtant, l'écart d'un but ne semble pas insurmontable. En effet, les pensionnaires de l'Etihad Stadium sont redoutables à domicile (dix-huit victoires en vingt-et-une rencontres toutes compétitions confondues). Pour ce match retour face au Sporting (21h05), Mancini devra se passer des services de Vincent Kompany (mollet) et de Carlos Tevez, dont le retour est envisagé contre Chelsea. City n'a pas le droit à l'erreur et doit bien négocier cette parenthèse européenne, avant d'entamer des semaines qui pourraient se révéler décisives pour le titre de champion d'Angleterre.