Falcao - Porto
Le meilleur buteur de l'Europa League, Radamel Falcao. | AFP - MIGUEL RIOPA

Une finale 100% portugaise !

Publié le , modifié le

Alors que la finale de C1 opposera le 28 mai prochain Barcelone à Manchester United, la finale de l'Europa League nous offrira ce mercredi un duel 100% portugais entre le FC Porto et le surprenant Braga, à Dublin. Les Dragons semblent favoris mais attention aux hommes de Domingos Paciência, capables d'un nouvel exploit et qui joueront sans complexe.

Tout le monde s'attendait à une finale entre les deux ennemis de toujours, Porto et Benfica. Il n'en sera rien. La faute à une vaillante équipe de Braga, qui a privé le Benfica Lisbonne de cette finale, balayé en demi-finales (2-1; 0-1). La finale dans la Dublin Arena mettra donc aux prises deux formations portugaises, voisines géographiquement qui plus est. En effet, les villes de Braga et de Porto sont distantes de 47 km seulement, un record pour une finale d'une compétition de l'UEFA.
Cette finale 'nationale' n'est pas la première de l'histoire. Avant celle-ci, sept finales entre deux équipes d'un même pays ont vu le jour. Quatre finales italiennes, une anglaise, une allemande, et la dernière en date, une espagnole (2007, Séville 2-2 Espanyol, victoire 3-1 aux tirs aux buts des Sévillans). Cette huitième finale 'nationale' est cependant la première entre deux représentants portugais.

David contre Goliath
Le FC Porto, habitué des rendez-vous européens, apparaît comme le favori de cette finale. Cette saison, les hommes du 'Special Two' (surnom donné à André Villas Boas, ancien adjoint de Mourinho) sont irrésistibles. Les Dragons ont remporté leur championnat national avec vingt et un points d'avance sur leur rival historique lisboète, tout en finissant avec la meilleure attaque (73 buts) et la meilleure défense (16 buts) de Liga Sagres. Le vainqueur de la Ligue des Champions 2004 a également bouclé cette saison invaincu (27 victoires et 3 nuls), exploit seulement réalisé par le grand Benfica d'Eusebio de 1978. Cette saison, les Bleu et Blanc se sont littéralement baladés en championnat, infligeant même un cuisant 5-0 à l'ennemi lisboète (10e journée). La doublette offensive de Porto y est pour beaucoup: le Brésilien Hulk termine meilleur buteur avec 23 buts, juste devant son coéquipier Falcao, 16 buts.

En Europe, le vainqueur de la Coupe de l'UEFA 2003 n'est pas en reste. En effet, le FCP affiche un bilan de vingt victoires pour un nul et deux défaites, marquant trente-six buts et en encaissant treize (phase de poules comprise) avec notamment dix buts inscrits au Spartak Moscou en quarts (5-1, 5-2) ou encore un cinglant 5-1 infligé à Villareal en demi-finales aller.

En face, le Sporting Club de Braga fait figure de petit en comparaison avec l'ogre bleu et blanc. Les 'Arsenalistas' n'avait jamais fait mieux que des huitièmes de finale de Coupe de l'UEFA (2007 et 2009). Cette saison, les hommes de Domingos Paciência ont joué la Ligue des Champions (après avoir éliminé le Celtic Glasgow et le FC Séville en barrages). Troisièmes de leur groupe (Groupe H en compagnie du Chaktior Donetsk, Arsenal et le Partizan Belgrade), ils se sont retrouvés reversés en Europa League, en battant néanmoins les Gunners d'Arsène Wenger (2-0) lors de la cinquième journée.
Finalistes surprise, les coéquipiers d'Hugo Viana n'ont pourtant pas volé leur place. En effet, 'Os Minhotos' ont éliminé le grand Liverpool en huitièmes de finale (1-0, 0-0), le Dynamo de Kiev de Schevchenko en quarts (1-1, 0-0) et enfin les Aigles de Benfica en demies (2-1, 0-1).

Cette saison en Liga Sagres, le double détenteur de la C1 (1987, 2004) a dominé le Sporting Club de Braga par deux fois: 3-2 lors de la 4e journée au stade du Dragao et 0-2 à l'extérieur. La dernière victoire des coéquipiers d'Alan sur le FC Porto remonte au 19 septembre 2009 (1-0). Au Portugal, les deux clubs se sont rencontrés 131 fois. Porto s'est imposé à 92 reprises, contre 17 pour Braga et 22 nuls. Autant dire que la balance penche nettement côté Porto, qui pourra s'appuyer sur son buteur colombien Falcao, auteur de 16 buts en Europa League cette saison, dépassant ainsi le record du mythique Jurgen Klinsmann (15 buts en 1996 avec le Bayern). 

Une saison accomplie
L'ancien club entraîné par José Mourinho vise le triplé: le championnat en poche, les Dragons peuvent décrocher une deuxième Europa League (après celle de 2003) et la Coupe du Portugal, qu'ils joueront ce dimanche face à Guimaraes. Le Sporting Club de Braga, pourra, quoiqu'il arrive être satisfait de sa saison. "Nous avons donné l'image d'une équipe de guerriers, une équipe qui travaille et nous avons rappelé aux gens ce que le football est capable d'être", ajoute Domingos Paciência. "Une équipe qui travaille peut connaître le succès. J'en suis fier d'une certaine manière car je suis le leader de cette équipe et les supporters de cette ville vivent des moments uniques de l'histoire du club. Je suis fier car c'est moi qui dirige cette équipe", conclue l'ancien joueur du FC Porto 1987-1997). L'entraîneur portugais, en poste depuis 2009 à la tête des 'Arsenalistas' a annoncé il y a quelque jours qu'il quitterait le club en fin de saison pour rejoindre le Sporting Portugal selon le quotidien Record. Nul doute que les joueurs de Braga feront tout pour offrir un dernier cadeau à leur futur ex-entraîneur.

José CEPEDA