L'Atletico Madrid vient de marquer
L'Atletico Madrid vient de marquer | DANI POZO / AFP

Une dernière fausse note pour Rennes

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais a terminé son calvaire en Ligue Europa. Comme depuis le début de cette phase de poules, les Bretons sont passés à côté d'un bon résultat. Manque de réalisme cruel. Tout le contraire de l'Atletico Madrid, vainqueur 3-1 sur des buts de Falcao (38e, s.p.), Dominguez (42e) et Turan (79e). Dans l'autre match, l'Udinese a obtenu son billet pour les 16e de finale grâce à son nul 1-1 contre le Celtic Glasgow.

Une leçon de réalisme. C'est toujours la même histoire avec le Stade Rennais. Jeudi au stade Vicente-Calderon, l'histoire s'est encore répétée. Les Bretons, derniers de leur groupe (3 points) et qui n'avaient eux déjà plus rien à jouer avant le début du match, n'ont pas démérité mais se sont vus coupés dans leur élan par de trop nombreuses erreurs défensives. Alors que l'équipe française avait plutôt mené les débats en première période, Mavinga voyant même sa tête heurter la barre transversale (16), les Madrilènes se sont remis dans le bon sens grâce à un penalty sifflé pour une faute indiscutable dans la surface sur Adrian Lopez. Falcao s'est chargé de donner l'avantage aux "Colchoneros" (38). Un rien groggy, les Rennais ont alors encaissé un deuxième but dans la foulée, sur un coup franc tiré aux 25 mètres par Diego et repris victorieusement de la tête par Dominguez (42).

En seconde période, Rennes et notamment son milieu Tettey ont à nouveau montré quelques mouvements de jeu intéressants. L'Atletico, loin d'être génial, s'est alors contenté de laisser passer l'orage avant de frapper une nouvelle fois par Arda Turan à la suite d'un ballon mal dégagé par les Rennais (79). Les Bretons, pugnaces jusqu'au bout, ont toutefois sauvé l'honneur par Mandjeck, à la suite d'un corner (86). Grâce à cette victoire, l'Atletico termine à la première place du groupe avec 13 points. Une bonne nouvelle pour les Espagnols qui vont ainsi éviter de tomber sur des rivaux aussi costauds que Manchester City ou Manchester United, reversés eux en Europa League après leur élimination en Ligue des Champions. Rennes est lui reversé en Ligue 1.

Tottenham éliminé

La défaite de Rennes n'aide pas l'indice UEFA de la France, menacé par celui du Portugal qui peut encore progresser, puisqu'outre Benfica qualifié pour les 8e de finale de C1, trois clubs lusitaniens poursuivront l'aventure en Europa League, avec Porto (tenant du titre), Braga (finaliste) et le Sporting. Seuls les Pays-Bas envoient un plus grand contingent de clubs en 16e de finale: quatre. L'Ajax, reversé de C1, sera accompagné par Twente, le PSV Eindhoven et Alkmaar. Les deux clubs allemands en lice (Schalke 04 et Hanovre) se sont qualifiés sans encombre. Le carton 4-0 de Tottenham, où Kaboul était capitaine, contre les modestes Irlandais de Shamrock a été rendu vain par le nul du Rubin Kazan chez le PAOK Salonique de Laszlo Bölöni (1-1), tous deux qualifiés. Les Spurs, pourtant 4e de Premier League, paient sans doute à une trop grande rotation de l'effectif de la part de Harry Redknapp. Birmingham aussi a été éliminé, malgré le but de Rooney (prénom: Adam) contre Maribor (Bruges profitant du nul 1-1 contre Braga). Seul le modeste Stoke, finaliste de la Cup la saison dernière, représentera dorénavant l'Angleterre en C3.

Réactions :

Frédéric Antonetti (entraîneur du Stade  Rennais): "J'avais dit avant de commencer cette campagne européenne que nous  disputions cette Ligue Europa pour nous aguerrir. C'est ce qui s'est passé.  Bien sûr, ce soir, nous péchons par naïveté, en commettant des erreurs  défensives que l'on aurait pu éviter. Mais il faut faire des erreurs pour  progresser. Pour moi, cette Ligue Europa doit faire prendre confiance aux  joueurs qu'ils ont le niveau pusiqu'ils y ont aussi montré de bonnes choses.  Des regrets, bien sûr, j'en ai. Mais j'en ai encore davantage par rapport au  match face à l'Udinese et contre l'Atletico à domicile. Mais je tiens à dire  que si on laisse le temps au Stade Rennais de grandir, son avenir est en  marche."