Jean-Louis Triaud
Jean-Louis Triaud | AFP

Triaud et son "équipe de retraités"

Publié le , modifié le

Jean-Louis Triaud n'a pas mâché ses mots après la défaite face à Francfort (1-0), synonyme d'élimination de son équipe de Bordeaux en Europa League. Le président des Girondins qui a assisté au quatrième revers des Bordelais en cinq rencontres dans la compétition européenne, a estimé que ses joueurs étaient comparables à "des retraités".

"Je suis déçu, pas tant sur le résultat car on peut toujours perdre un match de football, mais sur la forme", a confié Jean-Louis Triaud après la rencontre. "Quand on sait que ce match peut être décisif pour la suite de la compétition, on n'accepte pas de subir comme on l'a fait au début du match, a-t-il poursuivi. On a mis 26 minutes pour rentrer dans le match. Après, on a été tout le temps dominé dans le dynamisme, dans l'engagement, la volonté et on est incapable de renverser cette tendance", a ajouté celui qui préside le club depuis 1996.

"Nous derrière, plon-plon"

"C'est vrai sur ce match mais aussi quand on a été à Chypre, contre des équipes qui ne font pas trembler le monde footballistique. L'Eintracht est parmi les derniers du championnat allemand, on devrait pouvoir montrer autre chose", a analysé Triaud. "J'ai vu des garçons en face plein d'envie, de jeu, d'enthousiasme et nous derrière, plon-plon. Trop d'espaces, trop de retard sur  les interventions, on fait du pressing à 10 mètres des joueurs adversaires. Eux, il y avait de l'envie, du tonus, nous c'est une équipe de retraités", a conclu Triaud.

Romain Bonte