Ligue Europa Saint-Etienne Qalaba Monnet-Paquet
Le Stéphanois Kévin Monnet-Paquet au duel avec Teho Lewis | AFP - Philippe Desmazes

St-Etienne s'impose au forceps devant Qabala

Publié le , modifié le

St-Etienne a conservé son invincibilité en Ligue Europa en s'imposant devant les Azerbaïdjanais de Qabala (3-0) jeudi lors de la 3e journée. S'ils ont été archi-dominateurs, les Verts, improductifs, ont manqué de lucidité dans le dernier geste et ont souffert pour l'emporter, profitant d'un but contre son camp d'un joueur de Qabala. Ils assurent malgré tout l'essentiel, et reviennent dans le groupe C à la hauteur d'Anderlecht et de Mayence qui ont fait match nul (1-1).

Si le score paraît étriqué, les Stéphanois n’ont pourtant pas volé leur succès, tant ils ont dominé les débats. Dans une rencontre agréable à suivre, ils ont mis beaucoup d’intentions offensives dès les premières minutes, et ont gagné l’essentiel des duels du milieu de terrain, en montrant techniquement de belles choses. Mais comme souvent depuis le début de la saison, ils ont surtout péché dans les derniers mètres, au moment de conclure leurs actions. Face la densité physique des Azerbaïdjanais, les Verts ont multiplié les initiatives, notamment sur les côtés, par Tannane ou Monnet-Paquet, ils se sont montrés concentrés dans les lancements de jeu, avec une bonne organisation, mais ils ne se sont créés aucune occasion franche lors des 45 premières minutes.

Pression tout terrain

En deuxième période, le scénario s’est répété, avec une énorme pression stéphanoise. Qabala livrait quelques contres, mais sans grand danger hormis une belle sortie du gardien Moulin dans les pieds de Mammadov. Les Stéphanois mettaient enfin davantage de vitesse d’exécution dans leurs mouvements, et portaient un danger permanent sur le but de Bezotosny. Le portier azerbaïdjanais connaissait quelques frayeurs à deux reprises, sur une reprise de Roux (52e) puis une tête de Saivet (68e) frôlant le cadre. Deux minutes plus tard, la grosse pression stéphanoise trouvait enfin sa récompense, sans doute pas comme l’espérait le public de Geoffroy-Guichard. Sur une énième faute des Azerbaïdjanais, le coup-franc était malencontreusement poursuivi de la tête par Ricardinho contre son camp 1-0 (70e). Les Verts pouvaient souffler.

Un final fébrile

Ils n’étaient pas à l’abri pour autant, même si la rentrée de Beric et une grosse intensité offensive mettaient à mal le bloc de Qabala se dégageant souvent à la sauve-qui-peut mais sans céder une deuxième fois, même si une superbe reprise aurait pu tranquilliser l’ASSE si elle n’avait trouvé le montant gauche du gardien adverse, ou si Saivet n'avait pas vrillé une frappe à bout portant. Jusqu’à la fin, et un baroud d’honneur dans les toutes dernières minutes de Qabala (4 corners consécutifs et une défense fébrile), les Stéphanois ont tout de même tremblé pour cette victoire fragile, qui ne leur a finalement pas échappé.

Les points sont dans l’escarcelle et cela suffit pour l’instant aux Foréziens. Ils rejoignent Anderlecht et Mayence avec 5 points et peuvent logiquement croire en leurs chances de qualification. Mais pour espérer aller plus loin dans la compétition ils devront tout de même être plus convaincants.

Christian Grégoire