Tout juste présentés Rolan et Faubert vont enfiler le short
Diego Rolan et Julien Faubert lors de leur présentation | PIERRE ANDRIEU / AFP

Soir de premières pour Bordeaux à Kiev

Publié le , modifié le

En déplacement sur la pelouse du Dynamo Kiev ce jeudi (19h00) à l'occasion des 16e de finales aller de l'Europa League, les Girondins de Bordeaux vont innover. Julien Faubert, revenu cet hiver sur les bords de Garonne sera titulaire pour la première fois, et Diego Rolan, jeune attaquant uruguayen tout juste arrivé devrait débuter sous ses nouvelles couleurs.

Confronté à de nombreuses absences et blessures, Francis Gillot a dû bricoler pour le déplacement bordelais à Kiev. Mariano "out", Julien Faubert va fêter sa première titularisation depuis son retour en Gironde cet hiver. Entré en jeu à Ajaccio pour suppléer le latéral brésilien, celui qui a quitté Bordeaux en 2007 revient à ses premières amours au plus haut niveau. Contre une équipe que Bordeaux n'a jamais affrontée sur la scène européenne, un autre joueur pourrait étrenner ses premiers galons sous le maillot frappé du scapulaire. Débarqué à l'aéroport de Mérignac samedi pour un premier entraînement dimanche, Diego Rolan s'est envolé en Ukraine avec ses nouveaux coéquipiers. Jeune attaquant de 19 ans, l'Uruguayen sort tout juste d'une demi-finale de la Coupe d'Amérique du Sud des moins de 20 ans perdue avec sa sélection nationale.

Bordeaux en effectif serré

Auteur de 8 buts en 15 matches sous le maillot du Sporting de Montevideo, l'avant-centre celeste veut poursuivre sa progression sur les bords de Garonne. "Mon objectif est de marquer des buts. De tout faire pour que les choses se passent bien (…). De me développer en tant que professionnel. Mon but est que le club soit content de moi et que moi-même je sois satisfait de mes performances ", a précisé Rolan lors de sa présentation. De louables intentions qu'il faudra mettre en pratique sur la pelouse du stade Lobanovski.

Si David Bellion tiendra la pointe de l'attaque girondine, le Sud-Américain pourrait être amené à lui succéder. Cheick Diabaté absent et Nicolas Maurice-Belay hors de forme, Gillot ne dispose pas de solutions infinies. "Malgré les entraînements, je ne me sens pas encore bien… C’est très difficile, je n’ai pas la caisse " a déclaré Maurice-Belay. Peu encourageant avant de se rendre à l'Est. D'autant que l'entraîneur girondin ne compte pas y faire du tourisme : "On n'est pas favoris mais on n'y va pas pour limiter la casse, on y va pour gagner." La vitesse et la technique de son nouveau joueur seront des atouts non négligeables.

Avec 6 rencontres à négocier en 18 jours, l'ancien technicien lensois va devoir gérer un effectif "cabossé". Il se frottera ce jeudi à une formation ukrainienne qui n'a plus disputé de rencontres officielles depuis fin novembre et la trêve hivernale dans son championnat domestique. En conséquence, l'équipe d'Oleg Blokhine a disputé huit matches amicaux, dont la Marbella Cup, pour préparer ce match. Charge à ses joueurs de stopper la série de quatre matches sans victoire qui les poursuit. En recrutant le meilleur espoir du championnat d'Ukraine Roman Bezus, l'international ukrainien Yevhen Selin et son égal croate Domagoj Vida durant le mercato d'hiver, le Dynamo Kiev a mis toutes les chances de son côté.

Imiter Cavenaghi plutôt qu'André

Les champions de France 2009 ne comptent eux qu'un succès hors de leurs bases cette saison en Europe, pour 2 nuls et 1 défaite. S'ils ont atteint les 16e de finales à quatre reprises depuis 2004, ils n'ont jamais franchi cet écueil. Le club de la Gironde n'a plus qu'à prier pour que Diego Rolan s'inspire de Cavenaghi, recruté en cours de saison 2007, plutôt que d'André, flop notoire, arrivé en Gironde à l'hiver 2011, en provenance du… Dynamo Kiev.

RETROUVEZ LE CALENDRIER ET LES RESULTATS DE L'EUROPA LEAGUE

Jerome Carrere