Sissoko attend "l'éléctrochoc"

Sissoko attend "l'éléctrochoc"

Publié le , modifié le

S'il ne faut "pas se voiler la face" après le revers à Marseille dimanche (0-3), le milieu Mohamed Sissoko souhaite que le Paris SG montre jeudi à Salzbourg en Europa League que l'humiliation du Vélodrome "n'était qu'un accident" et profite de cet "électrochoc".

Q: Le groupe a-t-il évacué l'humiliation de Marseille ?
R: "Cela a été un match difficile, maintenant on a tourné la page. Ca ne  peut être qu'un électrochoc. Tout le monde a retenu cette défaite mais il n'y a  pas eu que Marseille. On a été vraiment déçu. Il faut montrer que ce n'était  qu'un accident et revenir à l'état d'esprit que l'on avait au début. On s'est  dit les choses qu'on devait se dire. On est dans une phase où l'on n'est pas si  bien qu'en début de saison. Il ne faut pas se voiler la face. L'exemple a été  flagrant à Marseille. La base, c'est que pour gagner des matches, il faut se  battre. Cette base, il faut la retrouver".
      
Q: Avec quelles ambitions vous présentez-vous contre Salzbourg ?
R: "On vient pour gagner, tout simplement. Après la défaite contre l'OM,  tout le monde a envie de bien faire et de rentrer à la maison avec un bon  résultat. Il faut relever la tête le plus vite possible. C'est l'occasion pour  nous de prendre de la confiance car c'est vrai que le déplacement à Auxerre  sera aussi très difficile. J'ai véritablement confiance dans ce groupe. Toutes  les grandes équipes passent par des moments difficiles et rebondissent pour  repartir à 300%".
      
Q: En tous cas, votre forme personnelle épouse une trajectoire contraire à  celle du club actuellement...

R: "Sur le plan personnel, plus les matches passent, et mieux je me sens.  Maintenant, c'est un collectif. Même si je me sens bien, ce serait bien aussi  que tout le monde réponde présent. Je suis vraiment confiant, il y a de la  qualité. Si on retrouve le même état d'esprit, au niveau de la combativité  notamment, on redeviendra l'équipe attendue du championnat".

AFP