Carlos Bacca et Ivan Rakitic (FC Séville)
Carlos Bacca et Ivan Rakitic (FC Séville) | JOSE JORDAN / AFP

Séville prend une option

Publié le , modifié le

Séville a pris une belle option sur la qualification pour la finale en s'imposant (2-0) devant Valence jeudi en demi-finale aller de la Ligue Europa. Alors que les Valenciens se sont montrés plutôt timorés, les Sévillans ont mis bien plus d'engagement offensif au cours de la rencontre.

Alors qu'ils sont sur une spirale positive -neuf victoires sur les dix derniers matches en Liga- les Andalous ont pris le match comme il le fallait, sans complexes et avec l'envie d'aller de l'avant. Les deux équipes ont mis du rythme mais ce sont indiscutablement les hommes d'Unai Emery qui ont été les plus percutants. Côté Valence, Pereira, Cartabia ou Vargas tentaient bien d'exploiter les contres, mais leurs actions manquaient de tranchant.

A Séville, en revanche, elles étaient beaucoup mieux construites avec Rakitic comme pivot. Ratikic était d'ailleurs à l'origine du premier but. Un coup-franc dévié de la tête par Carriço repris par MBia qui du talon trompait Guaita (33e). Trois minutes plus tard, Séville enfonçait le clou à l'issue d'une rapide remontée de de balle, Bacca était à la conclusion de l'action (2-0, 36e).

Séville gère

En deuxième période, les Valencians au pied du mur, consentaient enfin à se montrer un peu plus réactifs, et se créaient quelques occasions par Mathieu sur un bon coup franc à la 52e, par Vargas, qui trouvait notamment la transversale à la 88e minute, mais aussi par Jonas. Mais le FC.Séville portait également quelques banderilles par Ratikic, Bacca ou Gameiro, et aurait pu aussi faire gonfler le score.

Finalement, les Andalous s'imposaient avec deux buts d'avance qui, pour cette équipe très solide, très équilibrée, et bien armée, devraient suffire la semaine prochaine lors du match retour.

Christian Grégoire