FC Séville Zenit Saint Petersbourg
La joie des joueurs du FC Séville | OLGA MALTSEVA / AFP

Séville et Naples en demi-finale

Publié le , modifié le

Sans surprise, le FC Séville et Naples se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue Europa. Les Espagnols ont lutté jusqu’au bout sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg (2-2) alors que Naples a assuré (2-2) après son large succès de l’aller. Dnipropetrovsk et la Fiorentina sont aussi qualifiés.

Kévin Gameiro est ce soir le sauveur du FC Séville. C'est le but de l'ancien Parisien et Lorientais qui a permis aux Espagnols d'égaliser sur la pelouse du Zénith Saint-Petersbourg (2-2) et d'atteindre les demi-finales à la faveur de leur succès (2-1) du match aller. Cette rencontre a néanmoins longtemps pris la direction de la prolongation. Bacca eu beau ouvrir le score dès la 6e minute sur penalty, les réalisations de Rondon et de l'intenable Hulk ont mis Séville dans une position difficile. C'était sans compter sur un Gameiro précis pour tromper le portier adverse d'une frappe croisée à cinq minutes de la fin. Le tenant du titre poursuit sa route. Les Sévillans devront se méfier de l'autre favori de cette Ligue Europa en demi-finale: Naples. 

Naples, le réalisme à l'italienne

Le réalisme à l'italienne a encore frappé. Trois occasions, deux buts. C'est de toute façon plus qu'il en fallait à des Napolitains écrasants vainqueurs à l'aller (1-4) face à des Loups de Wolfsburg aux crocs passablement élimés. Le coeur n'y était clairement pas côté allemand et Naples n'a eu qu'à préserver son matelas d'avance. Les Transalpins l'ont même rembourré grâce à Callejon, dont le tir dévié trompait Benaglio, le portier de Wolfsburg (1-0, 50e). Sans sa star belge De Bruyne, mais avec le Français Guilavogui, les actuels dauphins du Bayern Munich en Bundesliga sombraient encore un peu plus avec un nouveau but signé Mertens, qui s'y reprenait à deux fois pour creuser le score (2-0, 65e). Piqués au vif, et alors menés 6-1 sur l'ensemble des deux matchs, les joueurs de Dieter Hecking réagissaient enfin. Klose et Perisic, de la tête et en deux minutes d'intervalle (71e et 73e), permettaient à Wolfsburg de sauver les apparences. Mais pas la qualification, envolée depuis longtemps.

Dans les deux autres quarts de finale, la Fiorentina a craint jusqu'au bout l'égalisation de Kiev qui aurait envoyé les deux équipes en prolongation. La Viola assure finalement sa qualification grâce à ce succès (2-0) sur un ultime but dans le temps additionnel.. La dernière formation de ces demi-finales sera ukrainienne: Le Dnipro Dnipropetrvosk a battu Bruges (1-0).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot