Matias Fernandez
L'Argentin Matis Fernandez au milieu des joueurs de Manchester City | AFP - Francisco Leong

Sale temps sur Manchester

Publié le , modifié le

Les deux gros favoris de l'Europa League ont été refroidis jeudi en 8e de finale aller: Manchester City s'est fait surprendre sur la pelouse du Sporting Portugal (1-0) à Lisbonne et Manchester United s'est fait corriger à Old Trafford par les Espagnols de Bilbao 3-2. Parmi les autres outsiders, Valence a assuré devant Eindhoven (4-2) et l'Atletico Madrid a pris l'avantage pour la qualification en battant Besiktas 3-1.

City se fait piéger

Dominateur en Premier League, City avait logiquement les faveurs du pronostic. Pourtant face à des Portugais plus entreprenants, les Anglais ont souffert et ont mis trop de temps à se mettre dans la peau d'un favori. Si le premier acte a été équilibré, la physionomie a ensuite évolué. Les joueurs de Lisbonne, plus offensifs, ont pris l'avantage peu avant l'heure de jeu par Xandao. Manchester City a ensuite couru après le score sans parvenir à renverser la vapeur, malgré une grosse occasion en toute fin de partie. Cette défaite 1-0 ne compromet toutefois pas totalement leurs chances de qualification, car les hommes de Roberto Mancini, avec un peu plus de détermination, ont largement les moyens de modifier totalement la donne. 

MU à la rue

Ce qui sera sans doute un peu plus compliqué pour Manchester United battu sur sa pelouse par l'Athletic Bilbao et qui va devoir sortir un grand match en Espagne pour aller chercher son billet pour les quarts de finale. Fébriles et pas totalement dans leur match, les hommes de Ferguson ont été dominés dans tous les compartiments du jeu par des Espagnols pleins d'allant et d'engagement, qui ont subi en début de partie avant de prendre les choses à leur compte. MU a pris l'avantage sur sa seule action dangereuse de la première période,  le gardien Iraizoz ne pouvant que repousser un tir d'Hernandez dans les pieds  de Rooney, à l'affût qui a ouvert le score pour les Anglais. Mais ensuite les Red Devils ont été aux abonnés absents, bousculés par une belle équipe basque. Bilbao a logiquement concrétisé sa domination par un but de Llorente avant la pause, puis de Marcos en deuxième période, avant que Muniain ne clôt l'addition en fin de match. Manchester a sauvé les meubles encore une fois par Rooney, qui a transformé un pénalty consécutif à une main involontaire de De Marcos dans la surface.Très offensif et séduisant, l'Athletic a entièrement mérité une victoire  qui aurait pu être plus large sans quelques arrêts de classe de l'Espagnol mancunien DE Gea. Un seul but d'écart. C'est demi mal pour MU mais les trois buts marqués à l'extérieur constituent un avantage indéniable pour l'Athletic.  

L'Espagne au beau fixe

Confirmant la bonne santé des Espagnols, les Madrilènes de l'Atletico  n'ont pas fait de détail face aux Turcs de Besiktas (3-1). A la mi-temps ils avaient déjà fait le break en menant 3-0 avec notamment un doublé de Salvio. Valence a aussi totalisé. Les Valencians sur leur terrain, avaient fait le plus dur en menant 4 à 0, avec notamment deux buts de Soldado, avant de  voir le PSV Eindhoven sauver l'honneur et entretenir l'espoir par Toivonen  (83e) et Wijnaldum (90e). Les Espagnols sont tout de même bien placés  pour se qualifier.  

Le football allemand ne va décidément pas très fort puisque, après la leçon reçue par Leverkusen à Barcelone en Ligue des Champions, c'est au tour de Schalke de s'être incliné chez les modestes Néerlandais de Twente 1-0, sur un pénalty signé De Jong, alors que Hanovre a été tenu en échec à Liège (2-2). Hanovre est toutefois en ballotage favorable fort de ses deux buts sur le terrain du Standard. Du côté des Néerlandais, l'AZ Alkmaar, qui a battu l'Udinese 2 à 0, et le  FC Twente, tombeur de Schalke 04 (1-0), sont eux aussi en mesure d'aller chercher leur qualification en déplacement à l'occasion des matches retour, tout comme l'Olympiakos qui est allé l'emporter sur la pelouse du Metalist Kharkov (1-0).  

Déclarations

Alex Ferguson (entraîneur de Manchester United): "Nous avons été battus et bien battus. Bilbao a été la meilleure  équipe ce soir. Leurs attaquants ont été très bons. C'était un très bon match,  très ouvert. Il faudra que nous défendions mieux au retour."

francetv sport @francetvsport