Robert Beric - Saint-Etienne-Athènes
Robert Beric, le buteur stéphanois | Maxppp - Frédéric Chambert

Saint-Etienne se qualifie en Grèce !

Publié le , modifié le

Bien que tenus en échec au match aller dans le Chaudron (0-0), les Verts sont parvenus à se qualifier à Athènes (1-0) grâce à un but signé Robert Beric en première période. Jamais les Grecs ne sont parvenus à trouver la faille dans le système stéphanois. Avec ses deux tauliers derrière, Loïc Perrin et Stéphane Ruffier, intraitables, les Foréziens poursuivent l'aventure européenne. Cap désormais sur les barrages. L'ASSE connaîtra ce vendredi midi son prochain adversaire.

Leur dernier voyage européen leur avait laissé un goût amer. En février dernier au St-Jakob Park, les joueurs de l'AS Saint-Etienne avaient été éliminés en seizièmes de finale de cette même Europa League par l'équipe suisse du FC Bâle dans les ultimes secondes (1-2). Les joueurs de Christophe Galtier ont su retenir la leçon, en allant se qualifier dans la capitale grecque. Dès la 23e minute, à la réception d'un centre tendu de Romain Hamouma, Robert Beric se montre plus prompt que la défense de l'AEK pour tromper Anestis, le gardien athénien, d'une tête décroisée (1-0). Un joli coup pour le buteur slovène, longtemps absent la saison passée après sa fracture de la jambe. Et un joli coup aussi pour l'entraîneur stéphanois qui avait préféré Beric au Norvégien Söderlund, donné pourtant favori avant le coup d'envoi concernant la titularisation en pointe.

La claquette de Ruffier

Avec un milieu de terrain plus consistant qu'au match aller, malgré la sortie prématurée de Bryan Dabo, blessé (30e), les Verts ont su résister à la réaction d'orgueil de l'AEK. Bakasetas et Barbosa se sont créés deux occasions en or, mais sans pouvoir cadrer leurs tentatives. Et puis, lorsque la muraille stéphanoise s'est fissurée, Stéphane Ruffier a sorti le grand jeu, notamment avec une magistrale claquette sous sa transversale, après un tir flottant de Vargas. Juste avant la pause, Oussama Tannane, d'une jolie frappe enroulée sur coup franc, aurait pu doubler la mise. Seulement, Anestis a su déloger la balle à hauteur de sa lucarne gauche.

La défense rassure...

Lors du second acte, le jeu a nettement été plus haché, avec une succession de fautes dans l'entrejeu et quelques accrochages qui, dans les ultimes minutes, ont valu à Fabien Lemoine de sortir sur civière. Malgré ces coups du sort, solidaire, l'ASSE s'en est sortie. Contre les clubs grecs, Saint-Etienne reste d'ailleurs invaincu (4 victoires, 2 nuls). Et si l'équipe n'a pas tout maîtrisé, elle a au moins montré pas mal de coeur dans l'adversité. Même l'entrée en jeu d'Hugo Almeida n'a pas fait trembler l'arrière-garde forézienne qui, en deux matches continentaux, a su garder sa cage inviolée. Une satisfaction pour l'entraîneur des Verts en vue du barrage... et de la prochaine reprise en Ligue 1 dans neuf jours. Pour ne rien gâter, grâce à cette qualification, le club de la Loire empoche 5 millions d'euros supplémentaires. Dans l'éventuelle volonté de muscler son recrutement, la nouvelle n'est évidemment pas à négliger.

Nicolas Gettliffe