Galtier (Saint-Etienne) en conf de presse 082016
L'entraîneur de l'AS Saint-Etienne, Christophe Galtier, en conférence de presse | MEHDI FEDOUACH / AFP

Saint-Etienne (Europa League) : "Pas d'excès de confiance" pour Christophe Galtier

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Saint-Etienne, Christophe Galtier, se garde de tout "excès de confiance", à la veille du barrage retour d'Europa league jeudi au stade Geoffroy-Guichard entre l'ASSE et le club israëlien du Beitar Jérusalem, malgré le bon résultat de l'aller (2-1).

Le fait qu'un club qui s'impose 2-1 à l'extérieur ait plus de 90% de chances de se qualifier a-t-il changé votre préparation ?
Christophe Galtier : "Il reste 10%! Non, ça ne changera rien à mon discours, ni au sérieux que l'on met dans la préparation. Nous avons affaire à une très bonne équipe du Beitar, avec beaucoup de valeurs offensives. De ce fait-là, nous ne partirons pas dans ce match avec un excès de confiance. Au contraire, nous serons très concentrés. Nous avons eu deux ou trois occasions que nous aurions dû mieux gérer pour prendre un avantage plus conséquent. Ca n'a pas été le cas. Alors, honnêtement, sur ce match, je pense que nous serons à 50-50. Il ne faut pas penser que 2-1 est un score qui garantit une qualification".

Comment allez-vous aborder cette rencontre ?
C.G. : "Nous jouerons pour aller vers l'avant, pour marquer des buts, contrarier cette équipe de Jérusalem. Si nous la laissons jouer, c'est une équipe très bien organisée, bien animée avec, je le répète, de la qualité sur le plan offensif".

Est-ce que le recrutement officialisé aujourd'hui par le club de Henri Saivet et Jordan Veretout ne met pas une pression supplémentaire à l'équipe avant ce match européen ?
C.G. : "Non. La direction du club a pris la décision d'améliorer l'effectif en vue d'un championnat qui va être très serré, je pense, cette année. L'arrivée de Jordan et Henri me laisse penser que le groupe sera plus fort, que ce seront des joueurs aux profils complémentaires de ceux qui sont déjà là. Par rapport au match de jeudi soir, le club aurait pu attendre. Nous n'avons pas de pression supplémentaire".

AFP