Erding et Gradet
Erding et Gradet | AFP

Saint-Etienne et Lyon dans le même bain

Publié le , modifié le

Les deux rivaux Saint-Etienne et Lyon débutent ce soir leur campagne européenne en match de barrages aller de l'Europa League. Plus en verve en ce début de saison que l'OL, l'ASSE se déplace en Turquie face au Kardemir Karabükspor. Lyon accueille pour sa part le club roumain d'Astra.

Deuxième du championnat après deux victoires en autant de rencontres, l'ASSE a bien commencé sa saison, contrairement à son voisin lyonnais, encore en manque de repères. "Tous les supporteurs, toute la ville attachent beaucoup d’importance à la Coupe d’Europe", explique Loïc Perrin. "Nous avons fait le boulot en championnat, il faudra être prêt pour faire de même sur la scène européenne", a commenté le capitaine des Verts. Prêté cette saison par Cardiff City, Kevin Théophile-Catherine pourrait prendre part à cette rencontre. Même si ils partent avec la faveur des pronostics face à une équipe qui a terminé 7e du championnat de Turquie, les Foréziens devront notamment se méfier de l'international nigérian Joseph Akpala.

Pour le président du Kardemir Karabükspo, Mustafa Yolbulan, Saint-Etienne est "un adversaire redoutable". "Nous allons nous entraîner au maximum. Le match aura lieu dans notre stade et nous voulons le terminer sans prendre de but",  a-t-il ajouté. Au moment du tirage au sort, l'entraîneur du Karabükspor, Tolunay Kafkas, avait fait comprendre que ses hommes joueraient cette rencontre à fond. "Nous manquons d'expérience, ce qui est un désavantage pour nous, mais nous avons faim de succès. Disputer la phase de groupes est plus important que le championnat pour nous, nous nous sommes préparés pour cette compétition. Vous n'avez pas cette opportunité tous les jours", avait-il dit.

Lyon sur ses gardes

Si Saint-Etienne aura l'avantage de recevoir son adversaire lors du match retour (le 28 août), ce ne sera pas le cas de Lyon, qui affronte l'équipe roumaine d'Astra. "Je souhaitais le match retour à Gerland mais ce sera là-bas. On peut s'attendre à un match animé en Roumanie", a déjà prédit Hubert Fournier. L'entraîneur de Lyon devra composer en l'absence de nombreux joueurs clés, tels que Bisevac, Umtiti, Bedimo, Gourcuff, voire Grenier...

Pour le FC Astra, qui aborde la deuxième campagne européenne de son histoire, les espoirs reposeront notamment sur les épaules de l'attaquant Kehinde Fatai, auteur de trois buts face au Slovan Liberec, lors du 3e tour préliminaire retour. A noter qu'un joueurs français pourrait prendre part à la rencontre, le milieu de terrain Elliot Grandin, qui a porté les couleurs de Caen, Marseille ou encore Nice, figurant sur la liste des joueurs. Pendant que l'OL ne pointe qu'à la 10e place de la L1, Astra joue les premiers rôles en Roumanie avec trois succès en quatre matches et une troisième place, à deux points du Steaua, le leader.

Romain Bonte