Saint Etienne Nolan Roux
Le Stéphanois Nolan Roux face au Lillois Ibrahim Amadou lors d'une opposition en Ligue 1 sur la saison 2015/2016. | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Saint-Etienne et Lille lancent leur campagne européenne

Publié le , modifié le

Avant même la reprise de la Ligue 1, les clubs français qualifiés pour les tours préliminaires des compétitions européennes reprennent déjà du service. Engagés dans les barrages de la Ligue Europa, Saint-Etienne et Lille repassent ce soir aux choses sérieuses mais n’ont pas eu la même chance au tirage : alors que les Verts ont écopé d’un adversaire coriace en la personne de l’AEK Athènes, les Nordistes ont eu eux davantage de chance et affrontent les Azerbaïdjanais de Quabala.

Les Verts face au défi grec

Des matches amicaux inquiétants, un recrutement au point mort et un tirage au sort difficile, le début de saison de Saint-Etienne s'annonce difficile. D'autant, qu'en tant que tête de série, l'ASSE aurait pu espérer un adversaire plus abordable et recevoir au match retour, programmé le 4 août en Grèce. Mais le sort en a décidé autrement, et l'AEK Athènes, 3e du dernier championnat grec, avance certainement vers Saint-Etienne avec plus de confiance comme en témoignent ses cinq victoires obtenues sans aucun but encaissé en autant de matches de pré-saison.

Tout l'inverse des Verts qui n'ont gagné que face à Clermont (L2, 3-1) en ouverture de leur campagne de rencontres amicales avant de s'incliner face à Tours (L2, 1-0) puis au PSV Eindhoven (2-1). Pour sa dernière sortie, le 16 juillet, la défaite (4-1) contre Lausanne (1ère div. suisse) est sans doute la plus préoccupante: les Verts ne marquent pas, pire, ils encaissent beaucoup. "On est obligé d'être inquiet après ces défaites même s'il y a de la fatigue après quatre semaines de stage", reconnaissait l'entraîneur Christophe Galtier après la défaite face au club helvétique.

Miser sur la stabilité

"Il n'en demeure pas moins que l'on ne peut se réfugier derrière cela. Des joueurs ne sont pas prêts en raison de décalages dans leur reprise, des retards liés à des blessures. D'autres ne sont pas au niveau et c'est plus inquiétant.", avait enchaîné le technicien inquiet aussi du mental de ses joueurs.

Sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, Christophe Galtier pourra s'appuyer sur la stabilité de son effectif, qui a toutefois perdu cette semaine son défenseur central Mustapha Bayal, transféré au Qatar. Sur les deux recrues du mercato, seul Bryan Dabo, venu de Montpellier, pourra être aligné, Cheikh M'Bengue n'étant pas encore physiquement prêt à jouer. Plus qu'à un match de tour préliminaire, c'est un premier vrai test qui attend ce soir les Stéphanois.

L'appétit des Dogues

Si le Losc a beaucoup dégraissé, peu de recrues sont arrivées à l'intersaison en raison des limites financières du club nordiste. Le latéral gauche Julian Palmieri et le milieu portugais Rony Lopes, de nouveau prêté par Monaco, ont rejoint le groupe mi-juillet, tandis que le milieu de Guingamp Younousse Sankharé a signé mardi mais ne sera pas opérationnel avant plusieurs semaines. Malgré cela, les Dogues ne comptent pas faire l'impasse sur la C3 qu'ils sont allés chercher au prix d'une remontée incroyable en fin de saison dernière.

"On n'a pas fait tous ces efforts pour rien! Donc on va jouer notre carte à fond avec les moyens qui sont les nôtres, même si on ne sera pas prêt", expliquait l'entraîneur lillois jeudi dernier, une semaine avant l'échéance européenne. n avis partagé par le capitaine Rio Mavuba: "On aimerait avoir plus de concurrence et pouvoir doubler les postes car en coupe d'Europe on laisse des plumes. Mais on a envie de la jouer à fond. L'objectif est d'atteindre les poules mais il faut déjà passer ces tours préliminaires où il n'y a pas de petite équipe."

Eder dans le groupe

Sur le papier, les Azéris de Qabala n'ont pourtant rien d'un ogre européen. Les Lillois ont cependant raison de se méfier de ces azerbaïdjanais qui se sont défaits facilement au tour précédent des Hongrois du MTK Budapest (2-0,  2-1). "Qabala est un adversaire coriace, teigneux et très discipliné", a prévenu Antonetti. "Je m'attends à un match difficile et très disputé."

Malgré un secteur offensif dépeuplé, les Dogues devront certainement se passer aussi de leur avant-centre Eder, tout juste de retour de 15 jours de vacances. Il pourrait cependant faire partie du groupe et devrait être logiquement prêt pour les barrages (18 et 25 août). A condition bien sûr que Lille s'y qualifie.

Marine Couturier @Marine_Ctrier