Rudi Garcia: "Faire le boulot sur le terrain"

Rudi Garcia: "Faire le boulot sur le terrain"

Publié le , modifié le

L'entraîneur Rudi Garcia a déclaré mercredi attendre de ses joueurs de Marseille qu'ils "fassent le boulot sur le terrain" contre une équipe belge d'Ostende qu'ils avaient dominée à l'aller (4-2), à la veille du retour du troisième tour préliminaire de l'Europa League.

Marseille part avec deux buts d'avance pour le match retour. Dans quel état d'esprit vos joueurs, favoris, abordent-ils le match?

Rudi Garcia: "On prend tous les matches au sérieux. Je connais bien la Belgique, j'ai été longtemps frontalier (en référence à ses passages à Lille comme joueur puis entraîneur, ndlr). On vient pour se qualifier, pas pour faire autre chose. On respecte cette équipe d'Ostende. On vient à l'extérieur pour gagner, comme on le fera toute la saison. Il va falloir penser à marquer. Notre objectif sera d'être plus solide, et d'être efficace devant."

Sur quels points allez-vous insister auprès de vos joueurs?

R.G. : "D'être plus solide sur le plan défensif. Honnêtement sur le deuxième but du match aller, il y a eu de la réussite. Il y a une part de réussite dans les buts que l'on peut encaisser et que l'on peut marquer. On sait qu'ils vont très vite en contre-attaque, qu'il y a des joueurs rapides, des joueurs clé dans cette équipe. On sait aussi qu'on a montré à l'aller qu'on était capable de mettre à mal cette équipe. Après ce qu'il faut, c'est de faire le boulot sur le terrain."

La reprise de la Ligue 1 contre Dijon, trois jours après le match d'Ostende, a-t-elle une influence dans votre gestion de l'effectif?

R.G.: "Je ne sais même pas qu'on joue dimanche, je ne sais même pas contre qui (rires). Ce qui compte, c'est le match de demain (jeudi) soir, de tout donner demain soir. On est au début de la saison, même si on a beaucoup travaillé et que les joueurs ne sont pas encore à 100%, ils ont montré au match aller qu'ils étaient prêts sur la durée d'une rencontre. Quand on sera qualifié pour les barrages, on aura quatre matches en 14 jours. Là, on pourra parler d'un éventuel turnover."

AFP