Rennes Montano Hugo 082011
L'attaquant colombien de Rennes Hugo Montano | AFP - Frank Perry

Rennes assure la qualification

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais a obtenu l'essentiel en décrochant son billet pour les barrages de l'Europa Ligue avec une difficile victoire 2-0 devant son public face aux Géorgiens du Metalurgi Rustavi. L'essentiel avait surtout été réalisé il y a huit jours en Géorgie. Les hommes d'Antonetti s'étant alors imposés 5-2. Les Bretons connaîtront vendredi leur adversaire du prochain tour.

Les buts de Montano (75e) et Féret (85e) ne doivent pas faire oublier la prestation "poussive" des Rennais, à laquelle s'ajoute une autre mauvaise nouvelle avec la blessure de Yacine Brahimi. Sévèrement taclé par le maladroit capitaine Irakli Modebadze, le petit meneur de poche a dû quitter la pelouse dès la 10e minute de jeu, sans doute touché au tibia ou à la cheville. Il apparaît d'ores et déjà incertain pour le déplacement à Dijon dimanche.

Mvila s'est lui aussi fait une belle frayeur en fin de match, subissant les foudres de Kobalia et contraint de quitter le terrain (83e) quelques instants. Les Rennais ont manqué de hargne dans les duels et de volonté dans le dernier geste pour prendre rapidement la mesure de Géorgiens plus inspirés qu'il y a huit jours et restés à 11 contre 11 tout le match, contrairement à l'aller.

Une barre transversale pour Brahimi (3e), un duel perdu par Boukari à bout portant (60e), et une tête sur corner de Mangane (74e) auront été les principales occasions des Rennais avant les buts libérateurs. Les doutes, qui ont plombé la fin de saison rennaise l'an passé, n'ont semblent-ils pas encore complètement quitté la place.

Frédéric Antonetti (entraîneur de Rennes): "J'attendais la qualification. Je suis content de rejoindre Sochaux et le Paris SG. On va attendre le tirage mais on aimerait rejoindre les poules. Il y a des bons et des moins bons enseignements ce soir. Les joueurs ne sont pas idiots, ils ont vu après l'aller que la qualification était en poche. C'est un petit relâchement. La blessure de Yacine (Brahimi) a refroidi les ardeurs, c'est regrettable. Elle a rappelé à tout le monde que le championnat commençait bientôt. Mais on a quand même eu beaucoup d'occasions. Je pense qu'on a plus d'aisance technique mais moins de solidité par rapport à l'an dernier. C'est un peu les problèmes que l'on avait lors de ma première année. On a mis moins de rythme dans le jeu que lors du match aller. On a fait moins d'efforts, on se déplaçait moins. Cela peut donner une impression mitigée."

Gilles Gaillard