Rennes en Ligue Europa
Duel en Ligue Europa entre Rennes et l'Atletico Madrid | DAMIEN MEYER / AFP

Rennes accroché par l'Atletico Madrid

Publié le , modifié le

Lille - Rennes même combat. Le Stade Rennais a encore perdu de précieux points en Ligue Europa. Après le couac d'Udine, les Bretons ont concédé le nul 1-1 en fin de match face à l'Atletico Madrid. Montano avait ouvert le score sur une frappe détournée (56e). C'était insuffisant pour contenir les Madrilènes qui égalisait par Juanfran à la 87e minute. Avec ce nul, autant dire que la qualification s'éloigne déjà.

Oublier Udine et son mauvais "trip". Ultra-dominateur en Italie, Rennes avait cédé la victoire 2-1. Face à l'Atletico Madrid, autre adversaire huppé, il ne fallait plus gâcher. Route de Lorient, les Bretons ont pourtant la fâcheuse habitude de laisser des points en route. Délicats en Ligue 1, ces accrocs sont rédhibitoires en Ligue Europa avec son format court. Frédéric Antonetti avait donc mis en place une bonne assise défensive avant de lâcher ses joueurs. Après une petite mise en bouche de Montano dans le petit filet (17e), Rennes accélérait enfin par Kembo, mollement (28e) puis puissamment (35e). Les Bretons finissaient fort et se lançaient idéalement pour la 2e période.

A la reprise, il ne fallait que dix minutes pour ouvrir le score. En relais avec Dalmat, Montano tentait une frappe de loin. Grâce à un dos madrilène ami (Alvaro Dominguez), le ballon trompait Courtois (1-0, 56e). Restait à tenir car Rennes avait fait le plus dur mais n'était pas encore à l'abri. Il fallait d'ailleurs un grand Costil pour maintenir cet avantage (57e, 64e). Le feu couvait sous les coups de boutoir de Falcao. En faisant rentrer M'Vila, Hadji et Pitroipa, Rennes retrouvait de la vigueur et une nouvelle force de frappe. Pitroipa (84e) puis Mandjeck frôlait le cadre mais c'était insuffisant pour maintenir l'Atletico à bonne distance de Costil. Le portier rennais était une dernière fois décisif devant Salvio (87e) avant de céder sur une frappe sous la barre de Juanfran (1-1, 87e). Rennes laisse encore filer trois précieux points dans cette compétition et risque de s'en mordre les doigts, comme Lille en Ligue des Champions.

Réactions

Gregorio Manzano (entraîneur Atletico Madrid): "C'est un bon résultat, surtout que l'on était mené et c'est bon de décrocher un point. J'ai été impressionné par l'intensité du jeu de Rennes, qui ne laissait aucun ballon. Rennes a été très efficace dans la récupération du ballon, au milieu de terrain, mais je crois que ce point du nul est juste car Rennes a aussi reculé après l'ouverture du score. Dans un premier temps, l'idée était de bien faire tourner le ballon mais avec leur pressing ce n'était pas possible. Après le but, on a eu plus d'impact dans le jeu et c'est cela qui a pesé sur le match à la fin. Je donne une mention à Benoît Costil, le gardien de Rennes, qui a fait plusieurs parades sans quoi le match aurait pu tourner en notre faveur. Le groupe est assez équilibré, on voit que le Celtic a fait un bon match contre l'Udinese (1-1). Les remplaçants ont fait une bonne rentrée, pas seulement Juanfran qui a marqué, et c'est leur fraîcheur qui a permis ce résultat".

Frédéric Antonetti (entraîneur du Stade Rennais): "Je pense qu'on a fait beaucoup d'efforts pour gagner ce match. Il nous a manqué un peu d'expérience pour y arriver. Quand on compare les deux équipes, l'Atletico a beaucoup de joueurs qui sont habitués à gérer des situations compliquées comme ce soir. Si on analyse le résultat, on est très déçu par rapport aux efforts des joueurs. Si on analyse le premier match à l'Udinese, on est un club jeune qui veut grandir, on a montré qu'on pouvait monter à leur niveau il y a donc des satisfactions. On n'est pas dans la même catégorie que l'Atletico mais on a prouvé qu'on avait du répondant et j'espère que cela va se transférer sur le championnat. Il y a de la frustration mais c'est un passage obligé pour grandir. On est en train de mettre en place quelque chose d'intéressant, mais parfois les résultats ne viennent pas tout de suite. Par exemple, c'est la première fois que je vois un public comme cela depuis que je suis à Rennes. Il y a encore une chance de qualification, et on va tout faire pour se qualifier".