Paris Quevilly Erding
Erding à la lutte | AFP

Paris à sa main, Sochaux et Rennes incertains

Publié le , modifié le

Le tirage aux sort des barrages de la Ligue Europa a été effectué ce vendredi, à Nyon (en Suisse) parallèlement à celui de la Ligue des Champions. Le PSG, largement renforcé durant le mercato, semble avoir l'avantage face à l'Olympiakos Volos, cinquième du championnat de Grèce l'année dernière. Sochaux, en revanche, aura une opposition plus importante face aux Ukrainiens du Metalist Kharkov tandis que Rennes jouera contre l'Etoile Rouge de Belgrade.

La chance a été de leur côté. Alors que le tirage au sort de la Ligue des champions avait été moins été moins "fair-play" pour Lyon quelques minutes plus tôt (qui rencontrera le Rubin Kazan) le PSG a quant à lui écopé de l'Olympiakos Volos en barrage de la Ligue Europa (18 et 25 août). Un match qui a l'air largement à sa portée, d'autant plus que le club de la capitale, fort de son recrutement record durant la période estivale, est une équipe métamorphosée par rapport à la saison dernière. En effet, quatrième de la saison passée en Ligue 1, le club francilien fait aujourd'hui office de favori pour le championnat de France, et sérieux prétendant pour la Ligue Europa. A eux d'éviter l'excès de confiance face à la formation grecque.

La qualification, en revanche, parait plus incertaine pour Sochaux. Belle surprise du championnat de France la saison dernière grâce à sa cinquième place, le club de Marvin Martin devra confirmer cette fois sur la scène européenne sa bonne condition. C'est face aux Ukrainiens du Metalist Kharkov que les Lionceaux joueront leur chance. Un face-à-face qui semble pouvoir pencher d'un côté comme de l'autre. Seul avantage pour eux, ils auront la chance de recevoir pour le match retour au stade Auguste-Bonal.

Rennes a également hérité d'une formation délicate, avec l'Etoile Rouge Belgrade. Face aux Serbes, les hommes de Frédéric Antonetti devront faire preuve d'application pour espérer disputer la suite de la compétition. En cas de qualification, les trois clubs français participeraient à la  phase de poules de la compétition, qui débutera le 15 septembre.

Réactions :
Alexandre Lacombe (Président de Sochaux):  "La plus grosse erreur consisterait à penser qu'il s'agit d'un tirage facile.  Le Metalist Kharkiv a terminé troisième du dernier championnat d'Ukraine  derrière le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev, deux valeurs sûres du football  européen. Ce n'est pas rien puisque l'Ukraine affiche un meilleur indice UEFA  que la France. Leur championnat a repris depuis plus d'un mois, ils seront donc  également en avance sur nous. Le point positif réside bien sûr dans le fait de  recevoir au match retour. J'espère que Bonal sera plein pour l'occasion."