Balotelli avec Nice content contre Marseille 11092016
Après avoir brillé contre l'OM, Mario Balotelli veut récidiver en C3. | VALERY HACHE / AFP

Nice-Schalke 04, les Aiglons montent d'un cran

Publié le , modifié le

Ce jeudi soir (21h) à l'Allianz Riviera, le Gym retrouve les frissons de la Coupe d'Europe. Un départ pied au plancher, contre les Allemands de Schalke 04. La nouvelle équipe de Benjamin Stambouli connaît un début de saison chaotique en Bundesliga. Tout à l'inverse des Niçois, sur un nuage après le succès contre l'OM dimanche (3-2) avec, à la clé, un doublé de leur recrue star, Mario Balotelli. Pour autant, le club de Gelsenkirchen sera tout sauf une proie facile pour l'Aiglon azuréen.

Si Schalke 04, dans la plus pure tradition allemande, est doté de joueurs techniques et apprécie les mouvements rapides dans l'espace, Nice devra surtout se méfier des situations sur phases arrêtées. Le Brésilien Naldo (1,98 m), l'Argentin Franco Di Santo (1,93 m), le Cameroun Eric-Maxim Choupo-Moting (1,91 m), l'Allemand Benedikt Höwedes (1,87 m) ou encore le Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar (1,86 m) sont abonnés aux coups de tête cadrés, sur coups francs et corners. Ça déménage dans la surface ! Les modestes gabarits azuréens s'attendent à souffrir sur ces phases de jeu. Mais nul doute que Lucien Favre, qui a opéré en Bundesliga de 2007 à 2015 (Hertha Berlin, puis Borussia Mönchengladbach), est l'un des mieux placés pour contrecarrer les plans des Königsblauen (Les "Bleu roi").

Un rendez-vous qui ravit Younès Belhanda, tout juste débarqué dans l'effectif du Gym et qui, en début d'année, avait été prêté à Schalke. « Pour être franc, même si on prend les matches les uns après les autres, on pense forcément à la Coupe d'Europe, admet l'ancien Montpelliérain, passé aussi au Dynamo Kiev. En plus, ça va être spécial pour moi parce que j'ai joué six mois là-bas. » « Pour moi, ça s'est très bien passé à Schalke, je me suis très bien adapté », reprend diplomatiquement le milieu de terrain franco-marocain de 26 ans, avant d'analyser le profil de son anienne équipe : « 80 % des joueurs étaient présents la saison passée, mais le coach a changé (Markus Weinzierl a succédé à André Breitenreiter) et certains éléments aussi. C'est un peu plus athlétique. Les équipes allemandes jouent bien au ballon, sont physiques. Après, on sera à domicile. A nous de gagner ce match pour démarrer cette campagne avec les trois points. »

Balotelli retrouve la scène européenne

Le coach Markus Weinzierl a pour l'instant opté pour un 4-3-3. La défense est dirigée par l'international Benedikt Höwedes et s'est renforcée, cette saison, avec l'arrivée du Brésilien Naldo, qui l'an dernier formait la charnière du VfL Wolfsbourg avec Dante... aujourd'hui à l'OGC Nice ! Au milieu, Benjamin Stambouli semble s'imposer comme sentinelle. Mais le danger viendra sans doute du jeune meneur de jeu Leon Goretzka, l'âme créatrice de l'équipe. Devant, l'attaque est restée muette lors des deux matches de Bundesliga (0-1 à Francfort, puis 0-2 contre le Bayern) et le club de la Ruhr cherche encore la bonne formule.

L'Allianz Riviera devrait être copieusement garnie au coup d'envoi. Au-delà du pedigree du club allemand, c'est surtout Mario Balotelli qui attire désormais les foules au bord de la Méditerranée. Auteur d'un doublé dimanche soir contre l'Olympique de Marseille (3-2), pour son tout premier match sous le maillot du Gym, l'attaquant italien veut de nouveau briller sur la scène européenne. Idéal pour se rappeler au bon souvenir des ténors du football continental !

Nicolas Gettliffe