Gokhan Inler Naples Berne
Gokhan Inler chute | AFP

Naples chute à Berne, incidents à Bratislava

Publié le , modifié le

Naples a passé une sale soirée à Berne (2-0) jeudi lors d'une 3e journée de la phase de poules de l'Europa League marquée par l'interruption durant une demi-heure du match Bratislava-Sparta Prague après des échauffourées entre supporteurs.

Déjà mal en point en Serie A, Naples ne s'est pas rassuré après sa défaite sur la pelouse des Young Boys de Berne. Hoarau a ouvert le score pour sa nouvelle équipe (56e), puis Bertone a doublé la mise dans les arrêts de jeu. Le club italien, seulement 7e de Serie  A, traverse une très mauvaise passe et se voit déposséder de son fauteuil de  leader du groupe I par le Sparta Prague, à son aise à Bratislava (3-0). Cette rencontre a été interrompue pendant une demi-heure en première  période en raison d'affrontements entre supporteurs. Une douzaine de fans du  Sparta ont escaladé une barrière pour aller attaquer leurs vis-à-vis du Slovan  qui se sont alors réfugiés sur la pelouse.

Ces incidents interviennent la veille de l'annonce des décisions de l'UEFA  après les violentes bagarres qui ont mené à l'arrêt du match de qualification  pour l'Euro-2016 Serbie-Albanie à la 41e minute, le 14 octobre. L'Inter Milan, autre représentant italien, n'est pas mieux loti. En pleine  crise sportive et déstabilisé par la démission du président d'honneur et ancien  propriétaire Massimo Moratti, le club lombard n'a pas réussi à se rassurer  contre Saint-Etienne (0-0) à San Siro. Mais rien de bien grave sur le plan  comptable puisqu'il reste maître de la poule F.

Le FC Séville, victorieux de la dernière édition, n'arrive de son côté pas  à se détacher dans le groupe G. Son nul au Standard Liège (0-0) est toutefois  compensé par la déroute du Feyenoord à Rijeka (3-1) sur un triplé de Kramaric. Auteur d'un début de saison totalement raté, Everton a glané un point  précieux à Lille (0-0) et demeure en tête de la poule I. L'avant-match a été marqué par des échauffourées entre des supporters  d'Everton et la police au coeur de Lille, au lendemain d'une bagarre entre fans  anglais et français. Dans le groupe C, Tottenham s'est relancé en écrasant Asteras Tripolis,  (5-1).

AFP