MU et City à terre

MU et City à terre

Publié le , modifié le

En position idéale après le match aller remporté 3-2 à Old Trafford, l'Athletic Bilbao a remis le couvert à domicile (2-1) et élimine Manchester United en 8e de finale de la Ligue Europa. Intraitables dans la cathédrale de San Mamés, les Basques n'ont pas relâché leur étreinte sur les Anglais. MU qui pleure et City qui ...pleure aussi. Menés 2-0 par le Sporting Lisbonne à la pause, les Mancuniens ont fini par s'imposer 3-2 mais il manquait un but à leur bonheur.

L'Athletic Bilbao n'a pas tremblé au moment de porter le coup fatal à Manchester United. Alex Ferguson avait pourtant mis sa grosse équipe pour refaire son retard d'un but. Au diable le championnat et les calculs d'épicier ce soir... Un bon calcul mais ce sont les Basques qui ont empoché l'addition. Mis sur orbite par Llorente (23e) et De Marcos (60e), ils ont ensuite parfaitement géré leur avance. Et même quand Rooney a ramené son équipe à un but dans le début du "Fergie Time" (80e), Bilbao n'a pas paniqué. La qualification est donc logique face au finaliste de la dernière Ligue des champions.

United au tapis, Manchester City avait l'occasion de faire mieux que son voisin. A condition de battre le Sporting Lisbonne de plus d'un but. Mais la mauvaise passe des Citizens s'est confirmée en première période. Maladroit devant le but, Balotelli l'était aussi en défense en provoquant un bon coup franc pour le Sporting. Fernandez se révélait un maître artificier et donnait l'avantage aux Portugais (34e). Sur leur lancée, ils doublaient la mise par van Wolfswinskel sur un contre d'école (41e). Sonnés mais pas encore coulés, les Mancuniens se réveillaient après la pause. Le miracle était en marche après les buts d'Agüero (60e, 83e) et Balotelli (75e s.p.). Tout près de l'exploit, City calait malgré une dernière tête du gardien Hart à l'ultime seconde de jeu. 

Bilbao ne sera pas seul au rendez-vous des quarts car il y retrouvera deux autres clubs espagnols. Après sa victoire 4-2 à l'aller, le FC Valence a obtenu le nul 1-1 au PSV Eindhoven. Déjà vainqueur 3-1 à l'aller, l'Atletico Madrid s'est payé le luxe de s'imposer 3-0 à Besiktas au retour. En Allemagne, il n'y pas que Dortmund et le Bayern qui ont le but facile. Moins connu mais tout aussi efficace, Hanovre a passé quatre buts au Standard de Liège (2-2 à l'aller). Les buts allemands sont signés Abdellaoue (4e), Kanu (21e c.s.c.), Ya Konan (73e), Pinto (90e+3). L'autre grosse déception du soir est pour les Italiens de l'Udinese. Grâce à un doublé précoce de Di Natale (3e s.p., 15e), Udine avait pourtant fait son retard sur AZ Alkmaar. Mais le but de Falkenburg (31e) a annihilé tous les espoirs des Frioulans.

Mal embarqué, après avoir perdu la première manche 1 à 0 et concédé le premier but jeudi, Schalke 04 a renversé Twente (4-1) et validé son billet pour le prochain tour. Les Allemands peuvent remercier leur buteur néerlandais Klaas-Jan Huntelaar, auteur d'un triplé. Le Metalist Kharkov a lui aussi réussi à se sortir d'une situation très compliquée. Battu chez lui (1-0) à l'aller et mené 1 à 0 par l'Olympiakos, il a réussi à marquer deux fois en cinq minutes (81e et 86e) pour passer l'obstacle grec.

Réactions

Oscar de Marcos (Athletic Bilbao): "C'est un moment historique. C'est quelque chose qui va rester dans notre souvenir pour toujours. Bielsa nous a proposé un style de jeu qui est très exigeant, qui consiste à courir et presser beaucoup, mais je crois que nous sommes arrivés à le mettre en place. Maintenant, nous n'allons rien sacrifier: l'Europa League est une très belle compétition, mais nous sommes aussi en finale de la Coupe du Roi (contre le Barça)."

Fernando Llorente (Athletic Bilbao): "Le match a été une merveille. L'équipe a fait un match mémorable. Peut-être qu'en première période, nous avons eu un peu plus de mal, les Anglais nous forçant à jouer plus bas qu'en deuxième. A titre personnel, j'ai joué autant de temps que j'ai pu. J'étais légèrement blessé depuis le dernier match de championnat. Je ne sais pas si c'est le plus beau moment avec ce club. Mais c'est la première fois que nous passons les huitièmes de finale en Europa League, et ça c'est incroyable."

Kolo Touré (défenseur de Manchester City): "Ça a été un match bizarre. Ils ont marqué deux fois en première mi-temps et nous ont obligé à courir après le score. Nous avons tout donné mais mous avons été un peu malchanceux. Il faut garder la tête haute pour le prochain match très important contre Chelsea. C'est très décevant car tous les trophées sont importants pour nous."

Roberto Mancini (entraîneur de  Manchester City): "La première période était très étrange. Nous leur avons  laissé beaucoup d'espaces en contre-attaque. Nous n'avons pas joué en équipe.  Nous n'avons pas fait un bon travail. Tout a changé en seconde période, nous  aurions pu marquer le quatrième but. A la mi-temps, j'ai dit aux joueurs de  continuer à essayer car on ne sait jamais en football."

Xavier Richard @littletwitman