Péguy Luyindula PSG VS Carpates Lviv Ligue Europa 12 2010
Péguy Luyindula (PSG) | AFP - SERGEI SUPINSKY

Mission accomplie pour le PSG

Publié le , modifié le

Un nul suffisait aux Parisiens pour terminer premiers de leur poule (J). C'est le résultat qu'il sont allés chercher, ce mercredi, en Ukraine, face au Carpates Lviv (1-1) pour le compte de la 6ème journée de phase de groupe de la Ligue Europa. Dans un froid glacial, les hommes d'Antoine Kombouaré ont ouvert la marque par Péguy Luyindula (39e) avant d'assister au retour des locaux juste avant la pause (Fedetskiy, 45e).

Service minimum

Après avoir assuré leur qualification pour les 16e de finale, il y a quinze jours, en battant le FC Séville, les Parisiens se rendaient en Ukraine sans pression. Il leur fallait juste un nul pour s’assurer de la première place de leur groupe. Face à eux, les Ukrainiens, déjà éliminés, n’avaient d’autre ambition que de sauver l’honneur face à leur public. Dans ces conditions, l’entraîneur parisien – absent du banc après son expulsion lors du précédent match – avait choisi de jouer la carte de la prudence. Ainsi de nombreux titulaires sont restés à Paris (Nenê, Makelele, Chantôme, Sakho...).

Cela n’empêchait pas les joueurs de la capitale de se mettre rapidement en avant et de s’offrir la première occasion de la rencontre. Sur un corner, Erding reprenait de la tête au premier poteau mais le portier ukrainien était à la parade (9e). Dans la foulée, sur un nouveau corner, Makonda sauvait de justesse les siens sur la ligne de but (11e). Il fallait ensuite attendre la fin de la première période pour voir la partie s’animer un peu plus. Les Parisiens, dominateurs, ouvraient ainsi la marque grâce à Péguy Luyindula qui tompait Tlumak du pied gauche (0-1 à la 39e). La réponse des locaux ne se faisait pas attendre bien longtemps. Sur un coup franc lointain de Fedetskiy, Coupet voyait, impuissant, le ballon lui passer entre les jambes (1-1 à la 45e).

Au retour des vestiaires, l’équipe bis parisienne tentait de se rattraper de cette grossière erreur et de reprendre le contrôle de la rencontre. Mais les Ukrainiens se montraient tenaces. Sur un bon mouvement, Kozhakov tentait une belle frappe à l’entrée de la surface de réparation et Coupet devait s’employer pour la déviée (49e). Deux minutes plus tard, Kuznetsov pensait donner l’avantage aux siens mais était signalé hors jeu. Plus fébriles qu’en première mi-temps, les Parisiens ne parvenaient plus à inquiéter leurs adversaires. Ils avaient même du mal à exploiter les rares ballons qu’ils obtenaient dans une partie qui baissait cruellement en intensité.

Sans doute exaspéré par ce match bien terne, le public, à quelques minutes du coup de sifflet final, enfumait littéralement le stade à grands coups de fumigènes. Dans ses conditions, les Parisiens s’emparaient du ballon et décidaient de le faire tourner. Mais ils n’échappaient pas à une ultime frayeur : sur un long ballon, Khudobyak récupérait à l’entrée de la surface mais sa frappe passait au dessus des buts de Coupet. Les deux équipes se séparaient donc dos-à-dos. Le PSG, grâce à ce nul, termine premier de la poule J avec douze points. Le club de la capitale poursuit également sa belle série et compte désormais douze matches de rang sans défaite. Le Carpates Lviv quitte, lui, la compétition sans avoir remporté un seul match. Toujours de le même groupe, le FC Séville et Dortmund se sont neutralisés (2-2). Un résultat qui qualifie les Catalans.

Isabelle Trancoën